Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2009

FIN des HOMO SAPIENS ?

evolution OGM 1.jpg

*

La question du XXI me siècle… ?

*

La fin de l’homo sapiens… ?

*

Ou la fin d’un Monde… ?

 

                      Un auteur et un personnage que j’adore, Gilles Lapouge, publie chez Albin Michel, un essai intitulé «  La légende de la géographie »… Je le recommande vivement à tous les géographes amateurs et aussi aux rêveurs impénitents : c’est passionnant d’un bout à l’autre…Mais Gilles Lapouge, page 269, fait presque l’éloge funèbre de la science cosmographique descriptive…

«  Quelques-uns disent que la géographie se meurt et qu’elle est morte… Elle n’a plus le moindre pain sur la planche. Elle a assouvi son désir. La promenade est finie…. » et « Le cadavre de la géographie s’ajoute aux charognes illustres qui nous sont tombées sur la tête dans les deux  derniers siècles. En 1806, Hegel annonçait la fin de l’Histoire. Un peu plus tard, Nietzsche proclamait la mort de Dieu et Michel Foucault, qui veut toujours faire mieux que les autres, a ajouté au charnier fabuleux la dépouille de l’Homme. La Géographie rejoint la fosse commune. Elle n’est plus qu’une belle chose terminée , parfaite,  et qui ne bouge plus. »

                        Les « Sciences de la Terre » ( voir liste non exhaustive ) et les « Sciences Humaines » ( id ) , toutes crées fin 19me et 20 me siècle, ont tellement observé, analysé, sondé, inventorié, psychanalysé, gratté, percé, scalpélisé, carotté, topographié, et mis en équations les hommes, les animaux, les plantes, la « croûte », les « plaques », le « manteau », qu’il n’y a plus rien à savoir, et aussi, comme, conséquence, plus rien à espérer…

Tous les peuples de la Terre, y compris les derniers « Papous libres », ont tellement été observé et dépecé par les ethnologues et consorts, qu’ils en sont restés sur le cul de se savoir aussi «  sauvages », et ils ont tous, ou presque, rejoint la cohorte déshumanisée des masses dites civilisées… Tous les avatars d’hominidés rescapés de la préhistoire se ressemblant tous… l’UNIFORMITE a amené l’ENNUI, la grogne perpétuelle et la disparition de l’autocontrôle inhérent aux êtres libres… Les dernières théories ayant ravalé l’homme au niveau de l’animal ont achevé le travail de sape… Michel Foucault doit exulter dans son cercueil…

                  Dieu étant déclaré mort depuis un siècle, et la mode voulant que le fin du fin soit l’athéisme absolu saupoudré de Bouddhisme, religion de la mort intégrale, les petits hommes sont devenus si minables, y compris la foule des hauts gradés universitaires, que les bons vieux homo sapiens, issus du ventre de la fameuse « Lucie », sont presque foutus…On en est même à déterminer les comportements humains par analogie avec les comportements des rats ( expérience de Skinner ), cela fait  même l’objet d’une « SCIENCE » : l’éthologie… Puis les encore plus fameuses « sciences cognitives » ont achevé le travail de démolition en codifiant la pensée humaine et en la mettant en parallèle avec la machine à calculer…  « l’intelligence artificielle ».. les « robots »… les «  computers »…

La boucle étant bouclée, après avoir ramené l’homme au niveau de l’animal, les « chercheurs scientifiques », saturés d’orgueil, ont remplacé l’homme par des machines… On ne voit plus très bien, alors, l’utilité pour faire fonctionner les pompes à fric et à force matérialiste, de cette bonne vieille bête d’homo sapiens sur la bonne vieille Terre…  

 

De profúndis clamávi ad te, Domine : Dómine, exáudi vocem meam.

 

Dieu a créé les hommes libres, ils en ont profité, ont accepté ou refusé, mais l’étalon de mesure entre liberté, soumission et anarchie existait… Il a existé pendant des millénaires, puis avec l’avènement des « Sur-Hommes », il a explosé et tous les petits Einstein du XX me siècle ont cru que tout était permis dans tous les domaines… En ce début de XXI me siècle , nos savants sont tellement savants qu’ils ne savent que faire de leurs connaissances, à part pour affoler les braves gens et prophétiser la catastrophe écologique imminente… Mais ils ne « SAVENT ABSOLUMENT PAS QUOI FAIRE » pour résoudre les problèmes de pollution apportés par les inventions de leurs prédécesseurs, exaltés par leur science et l’argent que cela leur rapportait… Pour le moment , la bonne vieille Terre, enfermée dans sa carapace de CO2 et de gaz à effets de serre, continue de tourner, imperturbable, jouant tranquillement son rôle de planète dans l’Univers insondable…et s’en foutant totalement du devenir de l’espèce humaine… L’homme du XX me siècle a fermé son cœur à ma miséricorde divine, et Dieu a fermé sa porte….

 

Glossaire

 

Sciences de la terre, liste non exhaustive : géologie, écologie, paléontologie, sédimentologie, pétrologie, minéralogie, géodésie, géomorphologie, volcanologie, hydrologie, météorologie, climatologie, planétologie… etc…

Sciences humaines, id : sociologie, sciences cognitives, ethnologie, anthropologie, psychanalyse, démographie, évolutionnisme, neurosciences, matérialisme, éthologie, phénoménologie, zoologie…. Etc…

*

dieu en toi 250 Espérance.jpg

16/11/2007

Calotte glaciaire et vidourlades

f683610f2e698dbad253555c20f4ab58.jpg

Orgueil et impuissance

           Depuis quelques mois des sommités scientifiques de tous bords nous annoncent que la calotte glaciaire arctique aura disparu dans quelques décennies, avec toutes les catastrophes qui s ‘en suivront sur notre bonne vieille terre. Ces mêmes sommités scientifiques dépensent des milliards de dollars pour sonder, mesurer, ausculter cette fameuse calotte, et nous affirmer de façon péremptoire que c’est nous, pauvres couillons de terriens, qui  provoquons la fonte de cet immémorial chapeau de glace… Puis, de façon encore plus assurée et péremptoire, ces mêmes sommités scientifiques nous affirment pouvoir remédier à ce phénomène, bien entendu en leur accordant un énorme paquet de milliards de dollars….

         Jusqu’ou peut aller l’orgueil et l’impuissance humaine …. ? Prenons simplement l’exemple des fameuses «  vidourlades » : voilà un siècle et demi que régulièrement, la bonne ville de Sommières dans le Gard, est inondée, submergée, noyée, par les caprices de la rivière Vidourle…. Depuis un siècle et demi les sommités spécialisées, géologues, météorologues, ingénieurs de travaux publics, climatologues, physiciens de la terre, prévisionnistes, n’ont jamais pu trouver de solutions à ce petit problème local et régulièrement les habitants de Sommières doivent prendre les balais, les pelles, les karchers et les pompes  à merde pour nettoyer leurs rues , leurs magasins et leurs maisons….

     Peut-on vraiment croire et accorder des crédits titanesques aux spécialistes du Pôle Nord, qui ne sont, en fait que les confrères des spécialistes de la Vidourle ?

     Peut-être faudrait-il un peu se pencher sur la formation morale et spirituelle des habitants de la terre, avant de vouloir tout réformer scientifiquement à coups de milliards de dollars…. 

 

Marie-Madeleine Davy résume très bien tout cela :

  «  Désacralisée, la terre est considérée comme une machine. L’animal aussi. L’homme peut-il échapper à cette globale mécanisation ? Cela n’est pas certain. A la pollution de l’air, s’ajoute celle de l’eau, du sol et du sous-sol. Ces diverses intoxications émanent du cœur humain. »   

                     ( Question de - Albin Michel «  L’ère des drogues et de l’aliénation )

Quelques repères

Fonte arctique 1

Effets de serre

Fonte Arctique 2

Inondations du Gard

Sommières et ses vidourlades

Vidourlades à Sommières

 

   

 

 

 

 

 

 

08/09/2007

RELIGIONS " KAPUT "

0a21739dd30fa6da8658c352953792b0.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Fin des religions ?

Fin des humanoïdes ?

La «  noosphère », chère à Teilhard de Chardin, est-elle en train de se désagréger comme se désagrège la couche d’ozone ? Le concept très sophistiqué de noosphère consiste à dire et à croire qu’il existe au delà de l’atmosphère, une mince pellicule éthérée contenant et préservant les milliards de connaissances accumulées par l’humanité depuis l’apparition des humanoïdes sur notre globe terrestre… Un énorme «  disque dur » en somme…  

Par opposition, la « lithosphère » serait la masse inerte de la création, la « biosphère » la masse vivante, et la « sociosphère », le tissu des relations sociales et intellectuelles…

La « noosphère » en péril, bien peu des « énaurmes » cerveaux pensants du XXI me siècle semblent s’en soucier…  Ah la fonte des glaces aux pôles…Ah la parité hommes-femmes…. Ah la montée des eaux aux Maldives….Ah les ressources en pétrole…. Ah les trous  de la couche d’ozone….Ah les cours de la Bourse… Ah mes points de retraite….Ah la densité de carbone…. Ah le coût du litre d’essence…. Ca ce sont des sujets hautement spéculatifs et importants pour l’avenir de l’homo-prométheus …. Mais les connaissances accumulées par l’ humanité depuis des milliards d’années, on s’en fout, et encore plus si ce sont des connaissances religieuses, donc des règles humanistes et morales à faire chier le commun des mortels…Que la «  noosphère » se fendille, se pète, éclate, disparaisse de l’âme des humanoïdes, et que disparaissent en même toutes les religions et  cosmogonies plus ou moins inspirées divinement ou inventées par des êtres de lumière pour le bien de tous les pauvres hominidés, les hauts dignitaires de la pensée contemporaine s’en tapent le coquillard, pourvu qu’ils continuent à engranger honneurs, sinécures et argent……. 

Mais « fin des religions » ne voudrait pas dire uniquement « fin du catholicisme », quoique l’Eglise soit en piteux état… Cela ne voudrait pas dire non plus fin des religions révélées, judaïsme, christianisme et islam, non, mais la fin de toutes les religions qui admettent un principe cosmologique fondateur, hindouisme, bouddhisme, animisme, shintoïsme, totémisme, etc, etc… Cela serait aussi,, paradoxalement, la fin de la fameuse «  laïcité », et de toutes les idéologies issues des « lumières »,  uniquement construites par opposition à la religion… Et la fin des religions, ça serait aussi et sûrement la fin du monde tel que nous l’imaginons et le vivons, car tout ce que font les hommes part de l’imagination, et cette imagination ne peut fonctionner que si elle est inspirée divinement …

Malgré la soi-disant prophétie d’André Malraux sur le retour en force des religions au XXI me siècle, on voit partout dans le monde la fièvre matérialiste gagner de plus en plus de peuples, même ceux qui en avaient été préservés jusque là, et à partir du moment ou les préoccupations principales des êtres humains tournent autour de l’argent, de la possession de biens matériels, de la jouissance  brutale et sans freins, de la domination des autres avec des diplômes, et s’éloignent totalement des préoccupations transcendantales, les religions sont condamnées à disparaître, et la déstructuration des âmes précédera de peu la désubstantisation des êtres corporels ….

Pendant des millénaires, des milliards d’êtres humains ont réussi à vivre et à survivre dans le sein de leurs coutumes ancestrales animées par leurs croyances religieuses…. Il n’existe pas dans le monde, un seul peuple, une seule race, une seule tribu qui n’ait pas eu au départ le mythe d’une cosmogonie quelconque pour les mettre en marche et leur donner assez de consistance et de foi pour résister à l’angoisse existentielle… Les «  manas » immémoriales, qui sont le fondement des religions, ont toujours été des émanations inspirées de la puissance spirituelle des groupes, et un puissant facteur de rassemblement, créateur de lien social. A partir du moment ou ce qui faisait le lien principal d’une communauté se délite, et que le seul critère matérialiste domine tout, critère évidemment impossible à satisfaire pour la majorité des hommes, les peuples se mettent en ébullition psychédélique et veulent tous acquérir le niveau de vie des pays riches… Tous abandonnent alors leurs traditions séculaires qui semblent obsolètes, et comme ils ne trouvent pas dans leurs propres pays suffisamment moyens financiers, ils se ruent vers l’Europe, ventre mou, gonflé de richesses et égoïste, sans plus aucunes réelles valeurs morales à défendre…

Un des peuples les plus débiles en cette déperdition des valeurs ancestrales, est le peuple français, qui oublie ses vingt siècles de traditions et de culture chrétienne, pour se gargariser de bouddhisme, de confucianisme, de yoga, de communisme, de judo, de malthusianisme, de sexes, de goinfrerie,  de jouissances barbares,  de chamanisme, d’ésotérismes branchés, de modes illusoires et fugitives…. Avec le pognon des gogos français, le pays se recouvre petit à petit de monastères bouddhistes de la petite ou de la grande voie, avec à leur tête de bons bonzes bien gras ou des lamas adipeux, obligés d’émigrer en Europe car ils n’ont plus assez d’adeptes dans les pays d’Asie, gagnés par la fièvre matérialiste… Ce qui est aussi totalement paradoxal, c’est d’entendre le discours du dernier des imbéciles d’extrême – gauche, prétendant défendre les faibles et les opprimés selon je ne sais quel trotskisme embrouillé , alors qu’en fait ce pauvre bougre ne fait que commenter les Evangiles, mais il ne le sait pas… …Un des rituels français anti-christianisme, ce sont les persécutions envers les Cathares ou les Indiens …  comme si le génocide était une spécialité chrétienne, alors que pour perpétrer ces atrocités toutes les confessions religieuses ou philosophiques se sont  relayées sans vergogne … : les musulmans avec les Arméniens et aujourd’hui le Darfour ; les Bouddhistes japonais  avec les Chinois et les Coréens ; les communistes russes avec leur propre peuple ; les protestants avec le régime de l’apartheid en Afrique du Sud… On peut remonter loin dans l’histoire, on retrouvera toujours de ces épisodes ou les hommes laissent éclater le mal qui est en eux, les tours de têtes coupées de Gengis Khan,  c’était pas mal,  et les massacres effroyables des « Grandes Coutumes »  en Afrique aussi,  et ce qui est terrible c’est que, souvent les victimes d’hier deviennent à leur tour des bourreaux, le Moyen-Orient aujourd’hui nous en offre le spectacle.

Toujours est-il que partout dans le monde les religions et croyances traditionnelles reculent sans cesse tandis  que la prolifération de cellules cancéreuses malignes barbares prolifère, et cela malgré les vociférations qui se veulent thérapeutiques des ayatollahs, évêques, lamas et autres chamans patentés….  sans que l’on puisse rien y faire, sinon quelques soit disant « périodes de rémissions » tout à fait illusoires…. Tout comme s’installe partout une espèce de soumission aux critères matérialistes américains, un véritable tsunami capitaliste agrémenté de maoïsme, qui fait croire aux hommes que pour bien remplir une vie il faut toujours plus de biens matériels, de gadgets,  de culs et de bagnoles et toujours moins de discipline, de respect, de travail, d’amour et de spiritualité…. Et le Bouddhisme qui semble être la seule cratophanie gagnant des adeptes dans le monde, est en fait un allié objectif du capitalisme triomphateur, par sa capacité à éteindre toute velléité   de révolte dans le cœur de ses adeptes, avec la fameuse « cessation de la souffrance », qui est en fait une véritable fabrique de moutons de Panurge…

Ce qui a profondément agi dans la mise en doute des religions, c’est la création de l’état d’Israël … et son impact totalement négatif dans la marche du monde… L’espoir messianique du «  peuple de Dieu » , entretenu pendant cinq mille ans, a fait «  PSHITT » depuis que les grands instigateurs sionistes ont fait voir au monde ce dont ils étaient capables en matière d’humanisme politique sur le terrain…Le Dieu de Wall Street a court-circuité le Dieu d’Abraham en obligeant le monde à enfanter d’Israël par césarienne (  c’est le renversement de l’histoire du Temple détruit par un César… ) et a, de ce fait, supprimé le rôle messianique de la diaspora  Israélite, qui, était un espoir pour le monde entier, tant qu’il était en éternelle gestation

              Toutes les cosmogonies sans exception, inspirées ou révélées, universelles ou localisées, les plus répandues comme les plus isolées, toutes ont dans leur catalogue mythique la représentation d’un enfer . ?  Et tous ces enfers se ressemblent… on y brûle ( Dieu serait né rôtisseur… ), on y gèle, on y souffre, on y désespère,  on y étouffe, on y torture, on y affame, et toujours, toujours, les tortionnaires sont les damnés eux-mêmes… et toutes ces réjouissances sont éternelles… !! 

Ces croyances sont profondément enracinées dans les consciences de milliards d’êtres humains, et quoi que l’on fasse, elles y restent…. En ce début de XXI me siècle, scientiste, athée, jouissif, violent, hédoniste, complètement déconnecté de la possibilité salvatrice d’une vie transcendantale ou tous les comptes se régleraient,  la possibilité d’un enfer ne peut plus être que terrestre, à plus ou moins brève échéance…. Et tout ce que nous voyons de nos yeux actuellement concoure à cette éventualité : le fameux « réchauffement », prémisse de rôtissoire luciférien… la trop présente «  pollution atmosphérique », prémisse d’étouffement perverse…. et, cerise sur le gâteau, les découvertes scientifiques presque journalières dans le domaine de la prolongation presque illimitée de la vie organique, autant dire que nos descendants vivront plusieurs siècles , mais …en enfer !!   

      Pour les ignares, les puristes et les exégètes

Noosphère

Couche d’ozone

Histoire des religions

Cosmogonies

Manas

Eschatologies

Génocides dans l’histoire

Matérialisme

Crise de vocations

Croque-mort patenté

Une occasion manquée

Perspectives

Quoi le cancer ?

Le meilleur des mondes

Le TOP 10 enfer terrestre