Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2009

ECOLOGIE BARNUM et EVOLUTION

evolution OGM 3.jpg

 

                       

 

 

 

                                                                            

          Monsieur Jean-Marie Pelt

                                                             

 Président de l’Institut Européen d’Ecologie

                                                                               

           1 Rue des Recollets 

                                                                                    

                57040       Metz  

 

 

Monsieur,

 

                       Lorsqu’un quidam ordinaire de mon genre écrit à une personnalité connue, on ne sait jamais ce que devient le courrier, je suppose qu’en général , ces courriers vont directement à la poubelle… ? Mais aujourd’hui, j’ai vraiment envie de dire ce que je pense de toute la gesticulation pseudo écologique qui envahit tous les médias français, et qui font des journalistes les plus arrivistes et matérialistes, du jour au lendemain, des parangons de vertu protecteurs de la nature…Chacun y va de son reportage, de son bouquin, de son film  à grand spectacle, le tout fabriqué à coups de millions d’euros  issus des activités les plus dégueulasses… Nous ne sommes pas loin de nouvelles terreurs millénaristes… !!

 

Alors je m’adresse à vous monsieur Jean-Marie Pelt, car je vous connais un peu, je vous vois à la télé, je vous écoute sur différentes chaînes de radio, j’ai lu différentes choses de vous… je viens de lire votre texte « Regarder l’avenir » dans le recueil «  L’Homme entre Terre et Ciel », et j’approuve particulièrement le fait que vous insistiez sur la dimension spirituelle de l’homme… Car il me semble, à moi, quidam lambda, que c’est d’abord les esprits des hommes qui sont malades, en particulier depuis la fuite en avant du matérialisme idéologique, et la plus grande affaire pour tenter de sauver la planète terre serait de remettre un peu de spiritualité dans l’âme des occidentaux… et pour cela , pas besoin de campagnes marketing à coups de millions d’euros… la chrétienté tient encore un peu le choc grâce aux anachorètes qui se retirèrent dans les déserts du moyen orient il y a plus de 1500 ans….,persuadés que le monde d’alors était à l’agonie… !!

 

A peu de choses près, nous avons le même âge, et avons vécu des expériences similaires pendant l’occupation allemande…  Vous avez vécu prés de la terre en Auvergne, dans un monde sans technologie, et moi dans un village d’Ile de France, ou, quand on entrait dans une cuisine, quelque soit le niveau social des gens, on trouvait uniquement : 1 table, 4 chaises, 1 buffet, 1 cuisinière bois/charbon.. et basta, les gens vivaient bien, faisaient de la bonne cuisine et… ne mangeaient que du BIO, produit dans leurs jardins…. La différence avec vous monsieur Pelt, c’est que de 1941 à 1948, bien que n’étant pas des paysans,  nous produisions presque toute notre nourriture à la main, en famille, nous avions un jardin potager, un verger, et mon père avait loué un champ pour les patates et les légumineuses à conserver… Et c’est un travail énorme, monsieur Pelt, que de produire de la nourriture pour cinq personnes, je répète bien, à la main, nous n’empruntions un cheval que deux fois par an, pour labourer le champ et rentrer la récolte de pommes de terre..

 

Aussi, et c’est là que je veux tenter de vous faire comprendre mon point de vue sur la « révolution écologique » en perspective pour «  sauver la planète »… Quand dans les années 50, mes frères ont offert à ma mère, un réfrigérateur, la pauvre femme était en extase… je vais pouvoir conserver la viande… garder le beurre au frais… boire de l’eau fraîche… conserver les plats plusieurs jours… préparer des desserts à l’avance… Puis tout  a suivi, lave-linge ( ma mère allait laver son linge au lavoir municipal, été comme hiver ), fer à repasser électrique, cuisinière à gaz, eau courante au robinet, chauffe-eau,  salle de bains, aspirateur électrique,   puis les deux mamelles de la révolution matérialiste : la bagnole et la télévision… !! Toute cette évolution technologique avait été quand même longuement préparée et souhaitée par les bons enseignants laïques, je me rappelle encore notre instituteur, très honnête homme d’ailleurs, nous expliquant, la larme à l’œil, le bonheur des ménagères de France quand elles auraient toutes un aspirateur à la maison, pour aspirer les dangereux microbes et les miasmes de notre crasse paysanne…. !!

 

Et ça  a marché, monsieur Pelt, le fameux «  PROGRES » a envahi toutes les familles françaises et conditionné la vie de tous les jours… mais pourquoi un tel succès auprès des gens du peuple, en si peu de temps… Eh bien monsieur Pelt, c’est l’évidence même, mon expérience d’ouvrier bourlingueur me l’a démontré : les êtres humains, en général, sont partisans du moindre effort, et choisissent, quand ils le peuvent , les solutions les plus faciles et les moins fatigantes…. D’ou le succès foudroyant du « PROGRES » matériel, en deux décennies, d’abord au prix d’endettements excessifs et de traites à payer, puis au prix d’un esclavage incessant pour se payer les équipements plus ou moins nécessaires à la vie grégaire moderne… Mais quand même, ceux qui ont vécu dans le labeur pénible des années 50 ( semaine de 48,75 Heures de travail ) , puis ceux qui vivent avec le confort, puis ceux qui dans le monde entier ne rêvent que du confort occidental,  acceptent l’esclavage psychique et le servage informatique, et ne veulent absolument pas que l’on touche à leurs fameux « avantages acquis »… !!

 

Si le TERRE doit être sauvée par l’action des hommes, monsieur Pelt, elle ne le sera que si les gens du peuple acceptent de la sauver, ce sera la seule solution… Et je ne vois pas dans tout le cirque médiatique engendré par la «  grande peur » climatique du XXI me siècle, une seule grande initiative ou une seule grande pensée qui fasse basculer les gens du peuple de l’indolence et du confort vers une vie plus simple et plus austère… ? TOUT ce qui peut être écrit, publié,   filmé, télévisé, suggéré, offert dans les Universités et autres grandes écoles, n’est destiné qu’aux privilégiés de la société matérialiste, aux petits bourgeois qui gagnent très, très bien leur vie et jouent les « écolos », en achetant des produits chers, en construisant des habitations bio-climatiques hors de prix, en voyageant « ZEN », en votant « VERT » aux élections nationales… Cela me fait penser au processus qui a réellement mis fin à la ségrégation aux USA, pendant des décennies des grandes vedettes médiatiques noires ont fait la une des journaux sans aboutir à beaucoup de progrès… Puis vint une petite bonne femme du peuple , dans la ville de Montgomery, qui décida de résister à la pression débile des blancs du cru, ce qui entraîna un boycott des transports et demanda des efforts énormes à ceux qui n’avaient que ce moyen de transport… et le processus fut enclenché… Seul un processus comme celui là, engendré par un homme ou une femme du peuple, pourrait amener réellement une révision du mode de vie de type occidental…. ?  

 

Et cela me semble un gageure irréalisable, jamais dans toute l’histoire humaine, les hommes ne sont revenus en arrière, quelque soit l’époque, la civilisation, le type de pouvoir, à chaque fois les hommes sont allés jusqu’au bout de ce qui leur semblait le plus facile et le plus raisonnable… Aujourd’hui nous en sommes au même point, il n’y a jamais eu dans toute l’histoire humaine, autant d’ingénieurs, de scientifiques, de spécialistes de haut niveau, et pourtant, nous continuons à produire plus, à consommer plus,  à gâcher plus, à jeter plus… Et nos prophètes de malheur de dire aux braves gens médusés « il faut faire quelque chose, sinon vos petits enfants ne pourront plus vivre… », ce qui me paraît le comble de la désespérance moderne…Moi, je pense que nos descendants seront aussi intelligents et forts que nos ancêtres,  qui ont subi pendant des millions d’années des conditions climatiques terribles et qui ont toujours réussi à s’adapter… et que nos petits-enfants sauront trouver des solutions absolument inimaginables aujourd’hui, pour permettre la vie humaine sur la terre…

 

Vous comprenez bien que je ne suis pas un admirateur béat des idéologies écologistes, que je soupçonne, à moyen terme d’être un instrument de prise de pouvoir, mais, de part mon enfance ou chaque morceau de pain avait une grande valeur, et d’autre part mon éducation ou l’économie était privilégiée, j’ai toujours essayé de vivre le plus simplement possible, et continue à le faire…  Et c’est là, ou je veux vous apporter quelques témoignages de choses vécues dans ma rue, dans ma petite ville de province, dans l’ambiance «  croissance durable » à la mode et devenue presque une religion pour les municipalités dites progressistes… C’est une petite avenue de ville de province, il y a 117 maisons particulières, avec des terrains allant de 500 à1000 m2, les propriétaires sont tous des gens du peuple, comme moi : j’ai eu 74 ans au mois de mars 2009 et j’ai fini de payer la maison au mois d’avril 2009…. Dans cette avenue, je suis le seul à :

·       Faire toutes mes courses en vélo ( pourtant la ville est plate .)

·        Avoir planté des arbres fruitiers sur mon terrain, tous les autres sont envahis par les gazons, les arbustes à fleurs, gros consommateurs d’eau. Certains imbéciles ont même installé des piscines…

·       Avoir installé un composteur fourni par la mairie pour 15 € ( mais elle ne fait aucune publicité … ? )

·       Aller faire chaque semaine une randonnée dans les coteaux et les vignes … je ramasse au bord des chemins des cerises, des prunes, des figues, des coings, des noix, des pommes, qui resterait là à pourrir (je n’habite pas loin du Pays de Cocagne…)

·       Et ce qui me scandalise et me fait froid dans le dos , c’est de voir que les nouveaux habitants de maisons des années 50/60, ne ramassent même pas les fruits dans les vergers plantés par leurs prédécesseurs… ?

 

Pourtant, dans cette avenue, quand vous discutez avec les gens, tous, tous, se prétendent écologistes, fulminent contre les gros pollueurs, et demandent que fait le gouvernement pour arranger tout ça…. Pourtant, pourtant, il me semble que la seule solution pour que les grosses industries polluantes et grosses productrices de gaz à effets de serre, c’est qu’elles produisent de moins en moins et pour cela il faut que les gens du peuple consomment de moins en moins…. ? Souvent devant chaque maison, il y a deux, trois, quatre automobiles et assez souvent des 4 X 4… ? Beaucoup de gens disent partir en vacances au Sénégal, au Mexique, en Chine et sont fiers de raconter leurs voyages , en omettant de dire qu’ils ont répandu des milliers de tonnes de CO 2 dans l’atmosphère… !!  Comme la plupart des gens du peuple ( et les autres aussi ), ils ne peuvent absolument pas intégrer l’idée que les décennies à venir ne pourront pas leur apporter plus d’argent, plus de loisirs, plus de gadgets, plus de voyages, plus de bagnoles et autres engins roulants, plus de bouffes, plus de bons vins, plus de merveilleux médicaments, plus de maisons et de logements, plus de luxe,  et , bien entendu, plus de sexe et de pornographie…. !!

 

                           Et pendant ce temps là, comme vous le dites, les grands intellectuels français se délectent dans des masturbations idéologiques post-colonialistes, sans même ouvrir leurs yeux sur ce qui se passe là, sous leurs yeux dans le domaine climatologique avec des catastrophes annoncées, mais aussi dans le domaine historique avec la Chine qui est en train de coloniser doucement, mais sûrement, la moitié du monde…. Moi, petit penseur lambda, il me semble que l’on est en train de passer d’une dimension historique qui nous mène et nous malmène depuis cinq ou six mille ans, avec toutes les plus folles et les plus belles cosmogonies, mais aussi les blocages de cerveaux que cela a entraîné, à une autre époque ou tout va être différent, mais il faudra peut-être que les hominidés se construisent un troisième hémisphère cérébral, avec quelques milliards de neurones supplémentaires pour comprendre ce qui leur arrive…à moins que l’éternelle jeunesse par le rallongement des télomères, fruits des Nobel de médecine ne viennent tout arranger…

 

                           Aujourd’hui, depuis l’ère de la « communication »  à outrance, le niveau de mensonge et de veulerie a atteint un tel niveau de par le monde, que même ceux qui ont  organisé cette mascarade, ne savent plus se positionner, et ne doivent plus savoir quoi dire à leurs enfants pour leur donner un minimum de sens moral… Les Grands Maîtres de la Raison rationnelle et de la Logique implacable ont réussi à tout expliquer et à tout justifier, le meilleur comme le pire, que reste-t-il aux simples quidams comme moi, sinon de suivre Jésus nous disant «  Aimez-vous les uns les autres ».

 

                            Quelque part , dans «  des clefs et des serrures », Michel Tournier dit : «  Les éléments sont tous nourriciers. La terre donne ses récoltes et ses minerais, la mer ses poissons, le feu cuit la soupe, et l’air emplit nos poumons. Mais ces rassurantes fonctions pèsent de peu de poids en regard des forces colossales qu’ils peuvent déchaîner… » Nous en sommes là aujourd’hui, ou à la veille… !!

 

                             Vous me pardonnerez monsieur Pelt, le manque de rigueur de mon exposé, je n’ai pas appris dans les facs à rédiger clairement… à 14 ans, je pointais dans une usine… Mais je suis heureux de ma vie , car elle m’a permis de rencontrer des milliers de gens de toutes sortes, de  tous niveaux sociaux et de toutes confessions, et cela m’a appris aussi, il me semble , à réfléchir par moi-même et à ne pas suivre les idées et concepts à la mode…

 

         Je vous prie de croire, monsieur Jean-Marie Pelt, à toute mon admiration, et mes très sincères salutations.

 

03/07/2009

FIN des HOMO SAPIENS ?

evolution OGM 1.jpg

*

La question du XXI me siècle… ?

*

La fin de l’homo sapiens… ?

*

Ou la fin d’un Monde… ?

 

                      Un auteur et un personnage que j’adore, Gilles Lapouge, publie chez Albin Michel, un essai intitulé «  La légende de la géographie »… Je le recommande vivement à tous les géographes amateurs et aussi aux rêveurs impénitents : c’est passionnant d’un bout à l’autre…Mais Gilles Lapouge, page 269, fait presque l’éloge funèbre de la science cosmographique descriptive…

«  Quelques-uns disent que la géographie se meurt et qu’elle est morte… Elle n’a plus le moindre pain sur la planche. Elle a assouvi son désir. La promenade est finie…. » et « Le cadavre de la géographie s’ajoute aux charognes illustres qui nous sont tombées sur la tête dans les deux  derniers siècles. En 1806, Hegel annonçait la fin de l’Histoire. Un peu plus tard, Nietzsche proclamait la mort de Dieu et Michel Foucault, qui veut toujours faire mieux que les autres, a ajouté au charnier fabuleux la dépouille de l’Homme. La Géographie rejoint la fosse commune. Elle n’est plus qu’une belle chose terminée , parfaite,  et qui ne bouge plus. »

                        Les « Sciences de la Terre » ( voir liste non exhaustive ) et les « Sciences Humaines » ( id ) , toutes crées fin 19me et 20 me siècle, ont tellement observé, analysé, sondé, inventorié, psychanalysé, gratté, percé, scalpélisé, carotté, topographié, et mis en équations les hommes, les animaux, les plantes, la « croûte », les « plaques », le « manteau », qu’il n’y a plus rien à savoir, et aussi, comme, conséquence, plus rien à espérer…

Tous les peuples de la Terre, y compris les derniers « Papous libres », ont tellement été observé et dépecé par les ethnologues et consorts, qu’ils en sont restés sur le cul de se savoir aussi «  sauvages », et ils ont tous, ou presque, rejoint la cohorte déshumanisée des masses dites civilisées… Tous les avatars d’hominidés rescapés de la préhistoire se ressemblant tous… l’UNIFORMITE a amené l’ENNUI, la grogne perpétuelle et la disparition de l’autocontrôle inhérent aux êtres libres… Les dernières théories ayant ravalé l’homme au niveau de l’animal ont achevé le travail de sape… Michel Foucault doit exulter dans son cercueil…

                  Dieu étant déclaré mort depuis un siècle, et la mode voulant que le fin du fin soit l’athéisme absolu saupoudré de Bouddhisme, religion de la mort intégrale, les petits hommes sont devenus si minables, y compris la foule des hauts gradés universitaires, que les bons vieux homo sapiens, issus du ventre de la fameuse « Lucie », sont presque foutus…On en est même à déterminer les comportements humains par analogie avec les comportements des rats ( expérience de Skinner ), cela fait  même l’objet d’une « SCIENCE » : l’éthologie… Puis les encore plus fameuses « sciences cognitives » ont achevé le travail de démolition en codifiant la pensée humaine et en la mettant en parallèle avec la machine à calculer…  « l’intelligence artificielle ».. les « robots »… les «  computers »…

La boucle étant bouclée, après avoir ramené l’homme au niveau de l’animal, les « chercheurs scientifiques », saturés d’orgueil, ont remplacé l’homme par des machines… On ne voit plus très bien, alors, l’utilité pour faire fonctionner les pompes à fric et à force matérialiste, de cette bonne vieille bête d’homo sapiens sur la bonne vieille Terre…  

 

De profúndis clamávi ad te, Domine : Dómine, exáudi vocem meam.

 

Dieu a créé les hommes libres, ils en ont profité, ont accepté ou refusé, mais l’étalon de mesure entre liberté, soumission et anarchie existait… Il a existé pendant des millénaires, puis avec l’avènement des « Sur-Hommes », il a explosé et tous les petits Einstein du XX me siècle ont cru que tout était permis dans tous les domaines… En ce début de XXI me siècle , nos savants sont tellement savants qu’ils ne savent que faire de leurs connaissances, à part pour affoler les braves gens et prophétiser la catastrophe écologique imminente… Mais ils ne « SAVENT ABSOLUMENT PAS QUOI FAIRE » pour résoudre les problèmes de pollution apportés par les inventions de leurs prédécesseurs, exaltés par leur science et l’argent que cela leur rapportait… Pour le moment , la bonne vieille Terre, enfermée dans sa carapace de CO2 et de gaz à effets de serre, continue de tourner, imperturbable, jouant tranquillement son rôle de planète dans l’Univers insondable…et s’en foutant totalement du devenir de l’espèce humaine… L’homme du XX me siècle a fermé son cœur à ma miséricorde divine, et Dieu a fermé sa porte….

 

Glossaire

 

Sciences de la terre, liste non exhaustive : géologie, écologie, paléontologie, sédimentologie, pétrologie, minéralogie, géodésie, géomorphologie, volcanologie, hydrologie, météorologie, climatologie, planétologie… etc…

Sciences humaines, id : sociologie, sciences cognitives, ethnologie, anthropologie, psychanalyse, démographie, évolutionnisme, neurosciences, matérialisme, éthologie, phénoménologie, zoologie…. Etc…

*

dieu en toi 250 Espérance.jpg

27/06/2009

PARCOURS SPIRITUEL

chercheurs spirituels 3.JPG

*

 Parcours spirituel d’un quidam.

*

Comment ça peut débuter.

*

Pourquoi  Toi.. ? Lui.. ? Moi … ?

 

 

                       Quelques individus, dont les gênes sont apparemment programmés dés leur arrivée sur terre, constatent un jour, en abordant les rivages de la vieillesse, que leurs parcours physiques, familiaux, professionnels, touristiques, maladifs, amoureux, éducatifs, religieux, hygiéniques, sportifs, n’ont été qu’une longue quête, parsemées d’expériences de toutes sortes, vers un approfondissement spirituel extraordinaire, ou leur volonté propre n’a rien à voir….

Souvent c’est la rencontre inopinée d’un homme ou d’une femme, comme ça, sans préparation préalable, et on entend prononcer des mots qui vous pénètrent profondément et éclairent toute une partie de votre vie…. Une  autre fois , c’est une maladie qui vous cloue au repos pendant une assez longue période, et qui vous met dans l’incapacité d’agir ou de travailler, et l’on se retrouve pauvre et nu comme si l’on venait de naître, car  l’après -maladie ne sera pas comme avant, il faudra revoir toutes ses options environnementales et toute son hygiène de vie…. Souvent , c’est la découverte de panoramas ou de sites extraordinaires, comme si la nature, partie intégrante de la Création, vous ouvrait les yeux sur la beauté extatique des montagnes, des océans, des fleuves, et là ; tout prés de nous  une fleur, un fruit, une herbe, un grain de sable…. Il y a aussi, ce n’est pas paradoxal, une discussion ouverte avec un religieux ou une religieuse de n’importe quelle obédience ou confession, une discussion à l’emporte pièces, mais calmement, ou l’on découvre quelque fois des trésors de générosité et des professions de  foi  extraordinaires, quelquefois aussi des gouffres caverneux de misères spirituelles ou d’imprécations venimeuses…. Il y a aussi, c’est peut-être la source la plus mystérieuse mais la plus exaltante, de se trouver dans un lieu hautement parcouru de vibrations telluriques qui agit sur votre être de mille façons, votre corps se trouve pris dans des ondes qui vous tirent vers le ciel, presque en lévitation, votre respiration semble s’être arrêtée, le cœur bat à l’extrême ralenti, souvent vos jambes se plient d’elles mêmes et vous amènent en génuflexion adoratoire,  votre esprit est totalement imprégné de l’esprit du lieu, en fait , vous ne faites plus qu’un avec votre environnement, il n’y a plus aucune frontière entre l’animal que vous êtes, le végétal et le minéral qui vous entoure…. 

Dans le dernier cas de figure, il n’y a qu’une marge très faible entre cet état provoqué par une configuration extraordinaire des lignes de forces universelles et l’état qualifié d’extase… vous n’êtes plus rien et en même temps vous faites corps avec tout l’univers… Vous ne savez plus rien de ce que peuvent prétendre savoir les hommes, toute la science en somme, et en même temps vous savez tout, vous savez que votre entité globale est éternelle et ne disparaîtra jamais… Une vision extraordinairement lumineuse de la transcendance universelle efface en vous toute relation avec ce que l’on appelle sur la terre , la mort… La perte momentanée , mais totale de toute vos facultés physiques ne vous effraie absolument pas, car vous appartenez alors à l’univers entier et naviguez dans une contemplation qui pourrait s’appeler une Transfiguration intersidérale….

 

La question est, reste et restera jusqu’à «  la fin des temps » : pourquoi tel ou telle être, que ce soit un génie ou un minus, un intello ou un ignare, un crésus ou un miséreux, un laïc ou un religieux, un blanc ou un noir, un apollon ou une vénus ou un laideron, un croyant ou un athée, qui, d’un seul coup, soit initié à un mystère édificateur, qui le place en osmose avec toute la Création…. ? La question subsidiaire et latente, pour les initiés est : comment se comporter « après », car il n’y a pas de réponse, sinon d’avoir le bonheur  de rencontrer un(e) autre initié(e), car personne d’autre ne peut comprendre cette sublime expérience, y compris tous ceux qui se prétendent officiellement des représentants de Dieu sur la terre…IL ou ELLE va tout essayer au fil des années et des décennies pour trouver un interlocuteur ou un confident, mais ce ne seront que des échecs, souvent des condamnations et beaucoup de dérision, IL ou ELLE aboutira un jour ou l’autre à la seule conduite possible : le SILENCE…   Selon son age et son tempérament initial, l’initié(e) va naviguer toute sa vie entre bonheur extatique et souffrance effroyable due à l’incompréhension, ou à la jalousie, c’est seulement en abordant la vieillesse que le dépositaire de ce mystère commencera à ressentir une  élévation incontrôlable de son corps, de son âme et de son esprit qui  lui permettra de les mettre en harmonie et cohérence avec l’universalité immuable… Une progressive sérénité égalisera les soubresauts existentiels inhérents à chaque être humain et amènera un  lent détachement des choses de ce monde, on peut même dire que le calme atteint par l’esprit à ce moment là est tellement important que l’initié ne fait plus aucune différence entre créé et incréé, entre volonté et obligation, entre renoncement et renoncement au renoncement… Pour la dernière fois sur cette terre, l’impétrant spiritualisé n’est absolument pas maître de ce qui lui arrive et l’entraîne vers les rivages de l’éternité…

 

                       Magnifiques

Ton ciel, ton univers,

Ton paradis,

Et la fête éternelle

Que tu prépares pour nous,

Seigneur !