Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/04/2011

Avant Pâques...Aprés Pâques...

 

resurrection 2.JPG

 

 

Après Pâques !

 

 

                    Quand même, quand même, voilà un gus appelé Jésus, qui naît dans une étable, de parents dans la misère, qui échappe au massacre des innocents, qui passe son enfance dans une famille d’ouvriers, qui s’instruit presque seul, puis avec la bénédiction du précurseur Jean, proclame les Evangiles jusqu’à la passion et le sacrifice suprême…

Sacrifice qui rachète le pêché originel pour tous les hommes, avant et après le Christ, a condition qu’ils le désirent, donc en toute liberté.

                    Et deux mille ans après, Jésus est toujours là, parmi nous, si c’est pas un miracle ça, comment appeler ce phénomène extraordinaire, qui fait qu’en l’an de grâce deux mille-onzième, les six milliards d’habitants de la planète Terre, connaissent tous, plus ou moins, ce sacré bonhomme ?

                    Deux millénaires après l’épisode de la crèche de Bethléem, l’histoire du Christ tient toujours la route…Il suffit que n’importe quel homme ou n’importe quelle femme, de n’importe quelle condition sociale, accepte de mettre Jésus dans son cœur, simplement, et l’espérance revient immédiatement, pas la peine de faire des psychanalyses coûtant une fortune ou de posséder un énorme compte en banque, non, c’est tout simple, faites l’essai …

Quel hyper-super-génial créateur en marketing pourrait imaginer aujourd’hui que deux pauvres hères faisant naître leur petit dans une étable, allaient révolutionner le monde, et transformer le message messianique hébreu, basé sur la crainte et la vengeance divine, en un message d’amour et de pardon ?

Au ras des pâquerettes, ce n’est pas toujours simple, l’église des hommes, gérée et commandée par des hommes ne peut échapper aux tares immémoriales des êtres humains, mais malgré tout cela, malgré sa souffrance l’église triomphe de tous les maux inhérents aux créations humaines : elle disparaît presque, puis elle renaît encore plus forte, il suffit d’un Poverrelo   du côté d’Assises !

20/04/2011

Journée de Printemps...

        

 

enfants printemps.jpg

         Des enfants jouaient là, mais ils ne contemplaient jamais cette jolie journée de printemps...Ils n'en avaient pas besoin, car .. ILS ETAIENT  le PRINTEMPS...Leurs rires et leurs jeux participaient de l'arbre, de la feuille, de la fleur... C'était comme si les feuilles et les fleurs prenaient part aux rires, aux cris, et aux trajectoires du ballon...

         La ligne de séparation entre l'homme et la nature avaient disparue... mais l'homme adulte, sur une piste avec une voiture de course et la femme qui revenait du marché n'en étaient pas conscients : ils ne regardaient jamais le ciel, la feuille tremblante, le blanc lilas..ils portaient leurs problèmes dans leur coeur et leur coeur ne regardait jamais les enfants, les fleurs ou la lumineuse journée de printemps...

                                          Extrait de KRISHNAMURTI " La révolution du silence "

 

 

 

29/03/2011

" SCIENTIFIC FOOLISH "

 

circuit nucleaire 5.jpg

 

 

 

28.03.2011 | " SCIENTIFIC FOOLISH "

Cinéma : Stanley Kubrick réalise en 1964 un film d'anthologie nucléaire:

" Docteur Folamour ".. dans le film des scientifiques soviétiques avaient imaginé

un cargo bourré de produits hautement radioactifs devant jouer le rôle

d'une bombe radiologique... ( La machine du jugement dernier... )

 

Aujourd'hui, le 28 mars 2011, à la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon,

les scientifiques avouent que la contamination radioactive va s'étendre

sur des zones considérables...

 

QUEL RECOURS RESTE-T-IL aux HUMAINS...?

UNE CIVILISATION de l'AMOUR ...?

 

 

Pour une civilisation de l’amour

 

Extrait de « Nature et spiritualité » de J.M. Pelt

( Arthème Fayard 2008 )

 

 

             J’avais proposé la promotion d’une nouvelle écologie, d’une méta-écologie, qui intégrerait la puissance la puissance spirituelle de l’homme, seule capable d’assurer la paix dans la nature et entre les hommes. Car seule cette dimension, illustrée par les sages et les saints de toutes les civilisations et de tous les temps, nous permettra de réussir le dur examen de passage que nous allons devoir aborder au cours de prochaines décennies.

 

             Oublier que l’homme est doué de potentialité spirituelle pour le réduire à ses dimensions naturelles, économiques et sociales serait une erreur absolue et une horreur…Une nouvelle éthique s’impose, celle de cette écologie spiritualiste, de cette méta-écologie, seule voie ouverte sur le futur, qui intègre aux acquits des grands courants spirituels ceux , plus récents et universels de l’écologie.

 

              Si cette authentique révolution culturelle devait échouer, hypothèse à ne pas exclure, nous devrions alors nous reconnaître dans les prédictions des auteurs hindous de la haute antiquité qui annonçaient l’entrée de l’humanité dans la dernière phase d’un cycle, le «  KALI-YUGA », l’ère du crépuscule…Durant cette ère, TOUT va de plus en plus vite, c’est ce qui la caractérise de prime abord… et aussi : ce sont les plus bas instincts qui stimulent les hommes, ils choisissent de préférence les idées fausses.. Ils n’hésitent pas à persécuter les sages…Les livres sacrés ne sont plus respectés… Les hommes sont sans morale, irritables, sectaires, ils répandent de fausses doctrines net des écrits trompeurs.. On tuera les fœtus dans le ventre de leur mère et on assassinera les héros…