Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/02/2007

JARDIN d'HIVER

medium_vue_d_hiver.jpg

26/01/2007

Mon père ce héros !!

medium_souche_bois_OK.jpg

 

 

La souche disparue.

 

 En 1945, la plupart des Français étaient dans la panade la plus complète : rien pour manger, rien pour s’habiller, rien pour se chauffer. Les cartes de rationnement étaient encore de rigueur pour quelques années, et chacun essayait de se débrouiller avec les moyens du bord à la ville comme à la campagne. Un paysan du village avait abattu des vieux cerisiers, arraché les souches qui étaient restées au milieu du champ et il fut bien content quand mon père les lui demanda pour en faire du bois  de chauffage. 

  Dès 1942, les allemands avaient installé dans les bois, tout autour du village, vingt ou trente batteries de DCA, et il y avait d’énormes stocks de munitions entassées aux alentours des batteries. Mon père , qui avait reçu une formation d’artificier pendant la grande guerre, était allé fouiner dans ces dépôts, avait démonté des ogives d’obus pour récupérer l’explosif et les détonateurs.

Voyez-vous le rapport entre les souches de merisier et les explosifs récupérés ? Eh bien voilà : mon père, sempiternel bricoleur inventif, avait combiné de faire exploser les énormes souches pour pouvoir les débiter plus facilement en bois de chauffage.

Le jour « J », mon père, mon frère et moi-même, équipés pour vaincre le froid et la brume de novembre, les musettes chargées de casse-croûtes et de fournitures, nous partîmes pour expérimenter le système , ramasser les bûches et les éclats de  bois et en faire des tas.

  Arrivés sur le chantier, mon père sortit une énorme tarière et fora un gros trou en plein milieu de la souche, il y glissa précautionneusement la valeur d’un verre à liqueur d’explosif, plaça le détonateur et la mèche lente, puis bourra très fortement avec de la sciure puis du papier journal. « Allez les enfants, allez vous cacher », on fila se mettre à l’abri derrière un talus repéré à l’avance, mon père alluma la mèche et vint nous rejoindre en courant. L’attente commença…. chacun retenait son souffle…. mon père dit «  pourvu que la mèche n’ait pas foirée »…nous entendions nos cœurs battre…et BOUM, l’explosion se produisit, assourdissante, on entendit l’écho se répercuter  dans les coteaux et la forêt environnante…. 

 Quand la poussière se fut dissipée, on se releva pour aller constater le travail, mais on eut beau chercher partout on ne retrouva rien, à part quelques copeaux déchiquetés encore chauds, il y avait même un petit cratère à l’emplacement de la souche ….  « La charge était un peu forte » dit mon père, «  on va recommencer ».

En savoir plus

Les cartes de restriction 

Chauffage et occupation

 

 

                                            

 

31/12/2006

Chomage technique !!

medium_panna_2007.JPG
Depuis ce matin, mon ordinateur, certainement trés fatigué, refuse de travailler ... Toutes les fonctions sont au ralenti, il faut un temps infini pour ouvrir le moindre fichier ? Il a assurément besoin d'un peu de repos et d'une petite révision ....  Ou alors c'est une grève générale de mes personnages préférés ?Alors stand-bye jusqu'à ...?