Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2007

ORGUEIL et MODERNITE

54f72c7901a6b9d9dcc1b1ca32ec91a8.jpg
Orgueil et modernité
ou
Le mal du XXI me siècle
ou

Tartarin Superstar 

 

L’orgueil est une paire d’échasses qui

hausse l’homme, mais ne le grandit pas…

 

J.L..A Commerson « Pensées d’un étameur »

Jusqu’approximativement au dix-neuvième siècle, la grande caractéristique des artisans, des paysans et de tous ceux qui fabriquaient quelque chose pour leurs semblables, c’était l’humilité… Humilité devant la terre, devant le bois, devant le fer, devant les céréales, devant les fruits, devant le tissu, devant les éléments naturels, devant les animaux, devant le petit d’homme qui naissait, en un mot, devant la Création….

Aujourd’hui, c’est presque l’inverse, c’est l’orgueil qui régit presque tout, regardez ma grosse bagnole, mes grosses patates, mon compte en banque bien gonflé, mes gros diplômes,  mes gros nichons, ma grande maison, mes grands amis, ma bonne place, mes grosses ventes de disques, mon gros sexe, mes grands voyages, mes meubles de luxe, ma grande gueule, ma belle femme, mon usine, ma louche de caviar, mon équipe de football, mes dix ans d’analyse…..  Même ceux qui sont l’image même du secourisme et de la disponibilité au service de la communauté, les pompiers, ne peuvent plus se présenter sans affirmer être des héros et se dire animés d’une passion dévorante…. Encore pire pour ceux qui prétendent défendre la nature, sous couvert d’ONG et de sigles verts ou alter-mondialistes, tous ces gens ne sont que des diplômés prétentieux, qui n‘ont jamais tenu un manche de fourche ou arraché des patates,  et   qui pompent le fric  des braves gens pour se la couler douce…. Et le problème est insoluble : contre l’orgueil, pas de vaccins, pas de tri-thérapie, pas d’antivirus, pas de médecines miracles, pas de médecines douces et encore moins d’acupuncture….

Dans ce monde de merde, chaque fois qu’un groupe d’hyper-diplomés, appuyés par des puissances d’argent, vient mettre le nez dans une activité humaine séculaire, sous couvert de réorganiser et de normaliser une production, on peut dire que c’est foutu…. Et l’orgueil de ces gens là est tellement immense que lorsqu’ils ont ruiné une activité humaine primordiale, ils prétendent être les seuls à la tirer d’affaires….

Evdemment il y a toujours eu des orgueilleux, il doit se trouver quelques neurones bourrés de cellules malines,    bien gardées au chaud dans un recoin de l’hypothalamus de chacun,  installés même bien avant l’aventure néfaste de Adam et Eve, mais ils n’avaient tendance à se réveiller que dans les cerveaux des privilégiés… Certains épisodes de la Bible et les tragédies grecques nous en donnent de bons exemples… Mais l’énorme malheur qui est en train de se mettre en place, c’est que l’orgueil est en train de contaminer la grande majorité des gens du peuple…. Il n’y a pas si longtemps la plupart des gens du peuple travaillaient pour «  gagner leur pain à la sueur de leur front », ou plus simplement pour gagner la croûte pour faire vivre la famille…  Aujourd’hui, la plupart des gens travaillent pour gagner de l’argent, non seulement pour vivre et s ‘assurer le nécessaire, mais aussi, et surtout pour acheter du superflu, des gadgets souvent inutiles, des jouissances éphémères et néfastes…. Et derrière tout cela, l’orgueil, la soif d’épater, de craner, de suivre la mode, de se faire l’égal des privilégiés par l’argent ou par les diplômes…

Certains vont me dire  « voilà le couplet de curé », bah, oui, c’est vrai, il faut le dire et le redire, l’abandon des règles de vie chrétiennes, qui sont l’austérité, la simplicité, l’humilité, le respect des choses et des gens, l’amour du prochain, a précipité les gens du peuple dans les bras des arrivistes et des publicitaires, qui leur ont vite appris les règles de base de l’égoïsme et de l’orgueil… Puis nos valeureux soixante-huitards, bourrés d’orgueil eux-aussi, ont cru pouvoir «  libérer » les hommes et les femmes de fardeaux séculaires, mais leur connerie incommensurable a amené des maux bien pires, dont le peuple souffre aujourd’hui : violence, irrespect, âpreté au gain, pornographie, destruction du mariage et de l’éducation… Et aujourd’hui, ces bons petits diables de soixante-huitards, déguisés en verts,  et en bons petits bourgeois diplômés, viennent nous donner des leçons de morale pour tout et pour rien, la bouffe, le tabac, le vitesse, la pollution, les OGM, les banlieues….

 
Orgueil partout, dans tout, des outres emplies de vinaigre de l’Education Nationale, des policiers bourrés de soupçons pour le moindre quidam, des édiles communales désirant des équipements luxueux, des femmes vieillissantes voulant passer pour des gamines, des petits chefs se croyant tout permis, des journalistes baudruches et arrivistes, des culturistes perfectionnistes, des juges incapables de reconnaître leurs erreurs humaines, des médecins voulant tout guérir, orgueil des blogueurs moralistes incultes et ignorants se prenant pour Diogène ou Cicéron
Tartarinades

 

 

 

 

25/08/2007

GENERATIONS MICKEY

e88092ebb0069bab4afaef0d9e0cc62b.jpg

Mickey et la MODE

 

Uniformisation et ennui

 

                        Il y a une vingtaine d’années, dans une Assemblée Générale de Copropriété, ou il était question de la réfection complète des peintures de façade des immeubles, le Président proposa de faire peindre sur les trois pignons les plus en vue, des scènes bucoliques avec des enfants…. L’idée était bonne, elle fit son chemin et aboutit à la réalisation de trois scènes en demi-teinte qui firent l’admiration de tout le quartier… Mais lors de cette Assemblée, beaucoup de gens furent surpris de cette dépense superflue, s’en offusquèrent, et une vieille dame s’écria «  mais si vous continuez comme ça à mettre des Mickey partout, nous allons tous ressembler à des Mickey »… 

                     Cette remarque fit rire toute la salle, mais souvent je me suis répété cette phrase prémonitoire, et pense de plus en plus que cette brave dame avait raison…  Plus je regarde vivre notre société , plus je constate que la plupart  de mes concitoyens sont devenus des images, animés certes, mais tels des copies de dessins animés, comme des clones indéfiniment répétés de l’ami Mickey…. Et ce qui est totalement paradoxal, c’est que la plupart des gens se croient des individus   « originaux », parce qu’ils reproduisent le comportement de telle ou telle star de cinéma , de la chanson ou du sport, voir de la dinguerie ou du porno…

Il y a quelques décennies être original, c’était partir en voyage au Sénégal ou en Grèce… vivre en concubinage….être garçon aux cheveux longs…. se convertir au maoïsme…   essayer d’être élégant…. Aujourd’hui, c’est presque le contraire… c’est traîner ses guêtres dans le purin d’un élevage intégralement bio…c’est se marier officiellement…. c’est avoir la boule à zéro pour les gus et une meule de foin pour les nanas… c’est se convertir au bouddhisme… c’est s’habiller comme des cochons… En fait, en Occident être original, c’est s’abonner au conformisme pur et dur et suivre les modes petites bourgeoises et intéressées par le chiffre d’affaires engendré….

Toute cette uniformité et cet ennui qui gagne le monde entier vient de la facilité du «  copier-coller » chère aux Internautes déjantés, on copie la bouffe, on copie les vêtements, on copie les mœurs dégradées, on copie le comportement débile, on copie la violence ambiante, on copie les nichons à l’air…. Bref, si tu ne ressembles pas à l’image stéréotypée du magazine de mode, « TU MEURS » !! Adieu veaux, vaches, cochons des vieilles coutumes patiemment mises au point pendant des siècles, et qui, malgré leurs imperfections, avaient fait leurs preuves… on copie, on recopie, on re-recopie à des milliards d’exemplaires, le même jean, le nombril à l’air, la vieille peau retendue, et après on s’étonne de la morosité ambiante… Les images des idoles reproduites à des millions d’exemplaires, c’est le mensonge et la tromperie diffusés à des milliards d’exemplaires dans le monde, c’est le cancer des consciences individuelles…

La manipulation et l’adoration des idoles depuis l’avènement des hommes sur la terre a toujours existé, mais la manipulation à grande échelle semble avoir deux sources, l’une agissant par le haut, telle celle des services de propagande soviétique de l’URSS, avec leurs fameuses photos truquées des soviets suprêmes, et les stakhanovistes triomphants,  l’autre agissant par le bas, par les petits, celle des héros de bandes dessinées, celle des dessins animés pervers, celle des publicités télévisées manipulatrices, ayant gangrené doucement l’esprit des enfants depuis un demi-siècle… 

Qu’on le veuille ou non, nous devenons tous des Mickey, nourritures standardisées, mêmes fringues, mêmes boulots sans âme, mêmes bagnoles, mêmes musiques, mêmes mœurs dégradées, mêmes lieux de vacances, mêmes vocabulaires débiles à base d’onomatopées, mêmes violences, même irrespect des hommes et des choses…. Le caractère sacré de la création disparaît au profit de la jouissance immédiate et profane, tout devient consommable dans l’instant, exactement comme le font nos Mickey de bandes dessinées, et encore pire, en devenant des adeptes et adorateurs d’Internet, nous devenons consommateurs d’IMAGES VIRTUELLES qui n’ont plus aucuns sens….

Les réseaux pervasifs annoncées par les Grands Prêtres de la Bionisphère vont faire des pauvres humanoïdes que nous sommes des clones infiniment répétés de Mickey, l’éternel jeune homme doté d’un métalangage anthropologique, et éternel amoureux  platonique d’une Minnie androgyne, prototype de la femme moderne.

 

  Le gigantesque marteau-pilon infernal de la   « communication » est passé par là… : « La rage de manipuler la vie, d’en extorquer le sacré , est celle de toutes les dictatures politiques ou scientifiques, et manifeste le dépit, l’arrogance des petits-maîtres devant la folle, la généreuse, la sublime, l’inextricable complexité du réel. Cette obsession impose au monde ou nous vivons un ordre réductif et mortifère »

Christiane Singer «  Ou cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?

 

Images troubles

Mickey le Héros

Mickey Mouse

Minnie

Miroir aux alouettes

Religion de la Marque

L’image prohibée

Réseau pervasif

                                         

 

 

04/08/2007

FRANCE BOUFFONIERE

9e7c8cff23d2e3d7e0359ef35b9a0b4f.jpg

La France bouffonière

  Envoi : Ovide, exilé dans une région de réputation douteuse ( la Roumanie actuelle ), reçut une lettre d’un ami le plaignant d’avoir à vivre parmi des barbares…. «  C’est moi le barbare, répondit le poète, puisque je ne les comprends pas » …

               Sur le dernier numéro du «  Nouvel’Obs », il y a un article débile et d’une incroyable méchanceté intitulé «  Etes-vous un Néo-Beauf ? »…Mais qu’est-ce qu’un « beauf » selon les critères des journalistes parisiens «  c’est un Français vulgaire,  inculte et égoïste »… et ces mêmes journalistes qui se prétendent des gens hautement humanistes ont évidemment classé les « beaufs » comme ouvriers, artisans et petits commerçants….dont le modèle standardisé serait  le couple Bidochon…Vu de ma petite lucarne, les « beaufs » ou les « néo-beaufs » ça serait plutôt les journalistes High-tech du Nouvel-Obs, des privilégiés avides de réussite matérielle par tous les moyens, qui feraient bien de relire Ovide,  car ils ne savent rien des gens du peuple, à part ce qu’ils ont lu dans Sartre et Bourdieu… Les « néo-beaufs » aujourd’hui, ce sont les cohortes de petits bourgeois bacheliers formés par l’Education Nationale depuis trente ans, bêtes, méchants, agressifs, irrespectueux, totalement incultes, athées, ignorants tout de ce qu’est la France et de ce qu’était leurs parents… Les banlieues ont trouvé un terme beaucoup plus vivant et rabelaisien pour  désigner ces petits freluquets qui veulent imposer leurs mœurs dégradées à tout un peuple, ils les appellent des «  bouffons » et malheureusement  les pauvres têtes vides des jeunes Français, abandonnées par le christianisme, se laissent aller comme des moutons de Panurge vers toutes les modes barbares venus d’outre-atlantique et d’ailleurs.       

            La France serait-elle devenue une vaste Comédia’Dell’Arte ? Les fameux « bouffons »  ne seraient-ils que la partie émergée de l’iceberg «  bouffonien », comme il y avait l’univers « félinien »  … ? Maître Pantalone est-il devenu le Grand-Maître de la vaste comédie des  tartuffes de l’ENA, des Maîtres-Jacques libéraux ou socialistes, des Polichinelles des médias, des arrivistes syndicaux, des Tartarins écologistes,  des Crésus de la Banque,  des Machiavels des ONG,  … ? La partie émergée de l’ iceberg serait-elle constitué à 80% par les fameux « intermittents du spectacle » … qui seraient entre 400.000 et 500.000 individus, situation unique au monde … !! Un peu comme la plus grande entreprise kafkaïenne du monde , l’Education Nationale avec 1.000.000 de  salariés … !!

          Il y a bien encore quelques Arlequins poètes, quelques Pierrots obnubilés par les idéologies sociales obsolètes, quelques Colombines à la langue bien pendue, quelques chrétiens cherchant ou peut bien se trouver l’esprit de François d’Assises, quelques mystiques courant les retraites à la recherche du vrai Maître, quelques plombiers amoureux des robinets, quelques paysans croyant encore au caractère sacré de la création, quelques naïfs et quelques naïves croyant encore au bonheur  de vivre en France, fiers et fières d’être Français… Mais il faut se lever de bonne heure pour les trouver…

              Il y a encore quelques décennies, les Français étaient certes, un peuple bourré de défauts, composé pêle-mêle de ploucs, de beaufs, de vieilles badernes,   de cathos, de gaulois, de ritals et de polaks, de fachos  et de cocos, mais c’était un peuple, un vrai peuple bon enfant et vulgaire, généreux et radin, bosseur et roublard, aimant le travail bien fait et éventuellement prêt à se sacrifier… Aujourd’hui les français ne semblent plus avoir de défauts, selon les normes imposées par les psy et les néo-bourdieusistes , mais il semble aussi qu’il n’y a plus de peuple du tout, sinon un conglomérat  de bouffons associés essayant  de survivre dans un univers bouffonien, tout comme les personnages de l’univers fellinien…

         Alors ou est le fameux «  beauf » aujourd’hui ? Il me semble qu’il ressemble de plus en plus aux journalistes du « Nouvel-Obs », il est suffisant, orgueilleux, il sait tout dans tout, il est arriviste et envie les gens fortunés, il est barbare et athée, il méprise le petit peuple mais il se dit de gauche, il passe ses week-ends à Prague ou Reykjavik, il crache sur le gros rouge et s’asphyxie à la marijuana,    il pratique le Qi Cong et le Taï Chi Chuan, roule en énorme 4X4, il encense l’homosexualité et la pornographie, il se rengorge en pérorant dur la croissance durable, il « fait » le Congo, la Mongolie ou le Kamchatka,  il pleure les victimes mahométanes du Darfour, il fréquente les restaurants chics, il a complètement oublié que la France existait avant 1968 et que le véritable génie de la France est le génie du christianisme…

Bouffonneries et Beauffouneries

Ovide

Bouffons

Beaufs

Néo-Beaufs

Le bouffon

Dico du Beauf

Les derniers Koulaks