Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/12/2007

Greenwashing ? QU'ESACO ?

59f5cbdff2eba93183cf0150fbe6c1ca.jpg
 

Divagations grenelliennes

ou

La montagne accouchant d’une souris

               Bilan dithyrambique….90.000 personnes consultées, 4 mois de concertation dans les Régions, des tonnes de rapports plus ou moins fantaisistes aboutissant à un magnifique cahier des charges répertoriant les mesures à prendre pour sauver l’environnement….Puis un espèce de concile à Grenelle, avec ses Grands Prêtres écologistes, les Manitous imprécateurs et fabricants d’opinion des ONG vouées à la Nature, les Grands Vizirs gouvernementaux chargés d’organiser le carnaval médiatique, les vedettes des médias et les sommités défenseurs de l’environnement, sans oublier les angelots faucheurs de maïs et les producteurs industriels de céréales …. Ils étaient tous là…..sous la houlette du grand manipulateur auteur du fameux «  Pacte écologique »….  Le tout empaqueté les 24 et 25 octobre 2007 sous la forme d’un magnifique rapport intitulé: «  Conclusions du Grenelle de l’Environnement » Et tout ça, bien entendu, aux frais de la Princesse…..

                  A la Conférence de Paris , qui s’était tenue en février 2007, sous la houlette du Président Chirac, 47 pays ont accepté de participer à la création d’une «  ONUE », Organisation des Nations Unies pour l’Environnement….  Qu’est-ce que ça devient aussi ce truc là ? Maintenant s’il est vrai que le monde a encore besoin d’une armée de «  Casques Bleus » , l’hyper urgence serait de créer une armée de «  Casques Verts »…

                   Le cycle éternel et irrépressible des rotations des planètes et des étoiles continue comme si de rien n’était, imperturbable et silencieux…. Les trous d’ozone persistent, les milliards de tonnes de carbone enflent à qui mieux- mieux…., les tornades prolifèrent, et les grands spécialistes français de l’environnement pondent un énorme rapport ennuyeux et incompréhensibles pour la plupart des mortels…Et bizarrement, pas un mot des Centrales Nucléaires qui avaient fait les beaux jours des Verts pendant un demi-siècle….. Depuis que le pape des écolos, James Lovelock a fait l’éloge de la propreté du nucléaire par rapport au charbon, tout va bien de ce côté là….   Peut-être alors qu’un esprit plus subtil que les autres, doté d’un concept téléologique, de type  hulotien flottera au dessus des eaux et refera un nouveau paradis terrestre…. «  La terre était informe et vide, il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au dessus des eaux… » ( Genèse 1.2 )

            Pas un jour ne se passe sans qu’un média quelconque nous serine aux oreilles la catastrophe annoncée du réchauffement climatique… Ce début du Deuxième Millénaire, malgré toutes ses références scientifiques incontestables, ressemble beaucoup aux débuts du Premier Millénaire et ses fous attendant l’Apocalypse et  la fin du monde… Et pendant ce temps là les géants du pétrole et du charbon continuent à extraire et à pomper à qui mieux- mieux, à engranger des bénéfices énormes, distribués à des millions d’actionnaires très satisfaits qui semblent ignorer qu’ils préparent l’apocalypse pour leurs petits-enfants… 

            Jamais le monde n’a vécu dans une telle hypocrisie, pas seulement au niveau des Etats et des Gouvernements, mais à tous les niveaux d’activités, qu’ils soient industriels, agricoles, routiers ou aériens, touristiques, et l’on peut le dire aussi  pour la plupart des habitants de la planète qui ne jurent que par l’écologie mais tiennent à conserver leurs modes de vie dévoreurs d’énergie… Et comme disait c’t’autre «  cette fois - ci, on ne peut pas dire qu’on ne savait pas…

             Ou alors on assiste à une espèce de folie collective déformante qui nous fait voir le monde selon la vision hallucinée de quelques illuminés millénaristes écologistes…. ? La physique cantique a pourtant mis en évidence il y a quelques décennies, qu’une partie de l’univers est DANS celui qui l’observe…. 

             Alors, que nous reste-t-il à faire sinon prier Saint-Nicolot et brûler quelques cierges en cire d’abeille biologique…

Je vous salue Nicolot

Plein de talents

Le climat est avec vous

Vous êtes béni entre tous les écolos

Et la Terre fruit de vos pensées est bénie

Saint-Nicolot père de Zeus

Priez pour nous pauvres rameurs

Maintenant que l’heure du réchauffement est arrivée

 

La maison brûle

Rapport Grenelle Environnement

Fonte record de la banquise

Sauvons la planète terre

Notre maison brûle

Une dictature écologique ?

Téléologie. Quoi ?

Le greenwashing. Quoi ?

                                     

 

16/11/2007

Calotte glaciaire et vidourlades

f683610f2e698dbad253555c20f4ab58.jpg

Orgueil et impuissance

           Depuis quelques mois des sommités scientifiques de tous bords nous annoncent que la calotte glaciaire arctique aura disparu dans quelques décennies, avec toutes les catastrophes qui s ‘en suivront sur notre bonne vieille terre. Ces mêmes sommités scientifiques dépensent des milliards de dollars pour sonder, mesurer, ausculter cette fameuse calotte, et nous affirmer de façon péremptoire que c’est nous, pauvres couillons de terriens, qui  provoquons la fonte de cet immémorial chapeau de glace… Puis, de façon encore plus assurée et péremptoire, ces mêmes sommités scientifiques nous affirment pouvoir remédier à ce phénomène, bien entendu en leur accordant un énorme paquet de milliards de dollars….

         Jusqu’ou peut aller l’orgueil et l’impuissance humaine …. ? Prenons simplement l’exemple des fameuses «  vidourlades » : voilà un siècle et demi que régulièrement, la bonne ville de Sommières dans le Gard, est inondée, submergée, noyée, par les caprices de la rivière Vidourle…. Depuis un siècle et demi les sommités spécialisées, géologues, météorologues, ingénieurs de travaux publics, climatologues, physiciens de la terre, prévisionnistes, n’ont jamais pu trouver de solutions à ce petit problème local et régulièrement les habitants de Sommières doivent prendre les balais, les pelles, les karchers et les pompes  à merde pour nettoyer leurs rues , leurs magasins et leurs maisons….

     Peut-on vraiment croire et accorder des crédits titanesques aux spécialistes du Pôle Nord, qui ne sont, en fait que les confrères des spécialistes de la Vidourle ?

     Peut-être faudrait-il un peu se pencher sur la formation morale et spirituelle des habitants de la terre, avant de vouloir tout réformer scientifiquement à coups de milliards de dollars…. 

 

Marie-Madeleine Davy résume très bien tout cela :

  «  Désacralisée, la terre est considérée comme une machine. L’animal aussi. L’homme peut-il échapper à cette globale mécanisation ? Cela n’est pas certain. A la pollution de l’air, s’ajoute celle de l’eau, du sol et du sous-sol. Ces diverses intoxications émanent du cœur humain. »   

                     ( Question de - Albin Michel «  L’ère des drogues et de l’aliénation )

Quelques repères

Fonte arctique 1

Effets de serre

Fonte Arctique 2

Inondations du Gard

Sommières et ses vidourlades

Vidourlades à Sommières

 

   

 

 

 

 

 

 

30/08/2007

FIN des CONTES de FEES

9847aeb8df22c09212d6d388dc2c836b.jpg
La fin des Contes de Fées
et
L’avènement de l’ère biotique

 Paradoxalement, la fin des Contes de Fées semble amener aussi la fin de l’existence réelle, tangible, terrienne, des humains de chair et de sang,  dans la vie de tous les jours…Quoique l’on fasse, on se dirige vers un monde mécanisé virtuel, un monde zombi plus ou moins robotisé…

Cette réflexion sur la fin des mythes et des légendes qui ont construit l’imaginaire et la vie de milliards d’ancêtres, m’est venue pendant la période des dernières fêtes de Noël. En me rendant à la messe de minuit, j’ai traversé des rues brillamment éclairées et enluminées, les devantures des magasins regorgeaient de mets et de cadeaux tous plus luxueux les uns que les autres… A mon arrivée dans la splendide nef romane, les chants d’entrée retentissaient, mais une seule grande moitié de l’immense abbatiale était garnie de croyants… Je m’en retournais chez moi par les rues toujours inondées de lumières et en passant devant les portes d’immeubles et de maisons, j’entendis festoyer  bruyamment les braves paillards et paillardes ignorants de la plus grande des traditions qui les avaient humanisés pendant presque deux mille ans…   

Je me suis alors dit que le mythe du Conte de Fée sur lequel l’univers a vécu pendant des millénaires semblait être en train de rendre l’âme définitivement… Adieu bonnes et mauvaises fées qui ont peuplé les rêves de nos enfances… Adieu lampes magiques, génies,  tapis volants,  Aladin et Ali-Baba… Adieu Morganes, farfadets, korrigans, elfes, gnomes, sorcières, et autres êtres imaginaires immémoriaux imbriqués jusqu’au fond de nos âmes…. Adieu cigognes-porteuses d’enfants, adieu Pères Noël et Pères Fouettard, adieu marottes et superstitions, adieu Isengrin et Goupil, adieu Merlin, Lancelot et la quête du Graal…. Adieu Ancien Testament, Abraham, Moïse, Joseph, Marie, Rois Mages, Messie, Jésus, Béatitudes, Coran, Bhagavad-Gîtâ, Bouddha, adieu bonnes vieilles cosmogonies immémoriales… Nous entrons dans l’ère des gens intelligents et raisonnables, des cerveaux diplômés et formatés, éduqués et dressés pour  le rationnel et le jouissif immédiat, nous entrons dans l’ère bionique, ou les êtres humanoïdes seront composés d’un assemblage épars de tissus vivants télécommandés par des circuits informatiques intégrés…

  L'homme bionique, c'est déjà demain ( extrait d’une revue High-tech)

 Déjà, le mariage de la chair et de l'électronique est en passe de transcender les limites de la nature humaine. La bionique permet déjà de disposer de véritables miracles en permettant aux aveugles de voir, aux paraplégiques de marcher et aux sourds d'entendre. cœur, pancréas, prothèses péniennes. Les organes artificiels apparaissent désormais possibles. Pour le cerveau, les chercheurs tombent néanmoins sur un casse-tête.

Le monde se fait et se défait en général tel que les hommes l’imaginent, pendant deux millénaires ils ont essayé de le construire avec de l’amour, du travail, de la confiance, de l’humanisme et de la spiritualité, mais ça ne semble pas marcher…. ? Alors demain, les grosses têtes pensantes inventées par les fameuses Lumières et le nihilisme,  vont nous concocter un univers régi par la science, la vitesse, l’argent, la profusion de biens matériels et la jouissance immédiate tous azimuts, autant dire un retour à la barbarie intégrale… Jusqu’au tournant ( virtuel ) du XXme siècle, la majorité des hommes ont vécu simplement, avec presque rien, simplement assurés d’être nourris, habillés, abrités, assez décontractés et ne se posant guère de questions sur leur rôle sur la terre…. Demain un petit paquet d’humanoïdes super-diplômés,  génétiquement et bioniquement trafiqués, s’accapareront le maximum de richesses et de biens et laisseront sans état d’âme,  sur le bord de la route, des millions de pauvres hères désemparés…

Le dernier sursaut de désir de vie humanisé semble se tenir vers les années cinquante, pour une majorité d’habitants de la planète tout semblait alors se diriger vers un Conte de Fées, tout allait vers  la conquête possible de moyens matériels de mieux vivre, tout en continuant à cultiver les bonnes vieilles coutumes ancestrales du goût de la vie, et en admettant une part de hasards et d’aléas imprévisibles,  nécessaires pour donner du piquant…. La «  BAGNOLE » en premier,  le rêve d’avoir une bagnole à soi et de pouvoir aller ou l’on veut, quand on veut … «  pour promener Mimi, ma p’tite amie Mimi… !! », la première Deuche, la première Quatre Chevaux, on mettait presque le costar pour aller en prendre livraison chez le concessionnaire… aujourd’hui l’automobile, c’est déjà un cauchemar pour s’en servir et cela devient un cauchemar climatique infernale avec le risque un jour de mourir étouffé  par l’excès de CO2 dégagés par les pots d’échappement…. De nouveau ces jours-ci, le carnaval médiatique de la grippe aviaire avec les catastrophes pandémiques prévisibles, mais qu’a-t-on fait à ces pauvres poules pour les transformer en épouvantails bourrés de virus ? Là encore, un Conte de Fées qui fout le camp, les Français qui ont la bonne cinquantaine et qui ont passé leur enfance à la campagne ont tous dans la tête l’image de leur mère, un pot de céréales à la main, et appelant les poules « PETIT…PETIT…PETIT… » Presque tous les jours aussi dans les médias, comme un leitmotiv futuriste… la procréation artificielle …le clonage… les mères-porteuses… les implantations d’ovocytes…. Les dons de sperme…  évidemment on invoque les services rendus à quelques couples en mal d’enfant, maiz’enfin, quand même il y a bien une espèce de folie scientifique vers la reproduction artificielle, telle celle «  Du Meilleur des Mondes »… Pourtant c’est beau l’amour et quel plaisir de faire un enfant, c’est unique, c’est sublime, c’est encore une aventure et une  découverte quand le nouveau né nous dévoile son profil et pousse son premier cri, mais la mode veut que l’on supprime la douleur de l’enfantement, alors …. Tout est à l’avenant, le tourisme, la culture des perles, la psychanalyse,  le syndicalisme, l’instruction, l’astronautique, la nourriture, le confort, le sport, la politesse, la mode, la politique, le couple traditionnel bafoué et démoli….

Certains esprits forts se réjouissent de la disparition presque complète de la naïveté, pourtant la naïveté et la confiance sont les deux seuls critères absolument nécessaires pour permettre à une société de survivre, évidemment cela suppose toujours une certaine proportion de petits malins et d’escrocs, mais le jour ou les naïfs disparaissent, même les petits malins ne peuvent plus vivre… C’est ce qui se passe actuellement en occident, la majorité des individus possèdent des tas de diplômes, ils se prennent pour des gros malins qu’on ne trompe pas, et  comme ils tournent en rond en se tenant la queue entre eux, ils ne trouvent pas d’issues….  Quelques humanoïdes utopistes et écologistes tentent bien quelques actions désespérées pour inverser le sens des choses, mais cela demande un tel effort vers l’austérité et la simplicité de vie pour tous,  que la majorité des humains se défile et attend encore plus de facilités et de confort de la part de scientifiques….

IL y a, il faut bien le dire, une espèce d’odeur d’apocalypse dans l’air… La transformation rapide et visible de la biosphère, les comportements complètement anachroniques des humains, la perte ultra-rapide de la sagesse ancestrale, la course effrénée des peuples vers ce qui leur semble le summum de jouissance terrestre, les découvertes époustouflantes des savants en matière de génétique,  d’informatique, de psychologie comportementale, de générateurs d’énergies, d’engins de destruction dite massive, et surtout une espèce de «  désubstantiation » des êtres humains, amène une disparition lente de la matière et de la forme matérielle des corps, alors avec la représentation dite virtuelle des activités sur Internet, et la création des êtres bioniques, pourquoi pas l’advenue d’ êtres spiritualisés, tels que nous les promettent les prophètes d’Israël, et les autres ?
 Accès Sources Virtuelles