Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/04/2008

AMES DISPARUES ...?

 

945714176.jpg

 

La fin de l’âme

ou

La nouvelle religion de l’anthropologisme

ou

L’avènement de l’homo-biologicus

ou

La fin de l’homo-spiritualis

 

Après une très lente et constante montée de l’hominidé de base * de l’état d’homo sapiens *  à l’état d’homo spiritualis, parcourue de la période préhistorique à la fin du XIX me siècle, tout concourt, depuis le début du XX me siècle à ramener la bête humaine à la barbarie… Non, pas une barbarie genre Attila ou Hitler, c’est à dire une barbarie que l’on pouvait constater, endurer et subir matériellement et physiquement, non, une barbarie sans visage, presque anonyme, doucereuse, concoctée par des savants arrivistes et pervers, pour ne pas dire démoniaques….

Il y a quelques semaines, j’ai écrit une note intitulée «  La nanotechnologie, le Nouvel Age d’Or » *, les commentaires, directs ou indirects, jugeaient ce texte très pessimiste… Or, je viens de lire «  De chair et d’âme », un essai du très célèbre et idolâtré neuropsychiatre Boris Cyrulnik, l’inventeur du concept  de résilience, le fil à couper le beurre des capacités de récupération des traumatisés… Mais là, dans ce nouvel essai promis à de grosses ventes, l’ami Boris semble avoir perdu les pédales, ou si ce qu’il dit est vrai, l’avenir des prochaines générations n’est pas brillant….

                 Ce que le sieur Boris commente dans la première partie de son ouvrage, c’est l’étrange collusion entre les théories freudiennes du cerveau uniquement animé par les chocs psychiques , les expériences de culs et les fameux complexes, et les recherches scientifiques fondamentales actuelles sur la possibilité d’un branchement entre les neurones biologiques et les machines informatiques nanolisées…( « Clone informatique »* et « Reproductions interdites »* )  D’après Boris, il y a convergence certaine entre les théories post-freudiennes attribuant toute la conduite des humains à des réflexes biologiques et chimiques et les chercheurs des nanosciences, prévoyant le contrôle des neurones par des moyens nanoscientifiques diaboliques….

                  Tout ce qui a tendu à élever l’hominidé vers une conception spirituelle de la vie humaine sur la terre est en train de sombrer, les médias et les chefs de file de la société dite pensante, précipitent le troupeau vers tout ce qui se trouve sous la ceinture et même encore plus bas, l’argent, le sexe, la drogue, la violence, et l’idolâtrie momentanée pour quelques girouettes du show-biz …. Adieu veaux, vaches, cochons, Confucius, Bouddha, Abraham, Socrate, Jésus, Dante, Erasme, Goethe, François d’Assise, Mozart, Bach, Vivaldi, Michel-Ange….. tous ces pauvres gugus qui pensaient que l’homme avait une âme vouée à la transcendance… Tout ce vieux méli-mélo philosophico-religieux passe à la trappe, insidieusement certes, mais certainement, et tout ce passé éminent des connaissances est remplacé à coups de bulldozer par une espèce de religion anthropologique* mi-matérialiste, mi-animiste….

Après un XX me siècle barbare voué à l’homo-rationalis, nous allons droit à l’avènement  de l’homo-biologicus, totalement nano-téléguidé et nano-chimiothérapisé avec la promesse toujours renouvelée depuis l’aube des temps par les démagogues avides de pouvoir, du bonheur perpétuel et gratuit…

           Dans la première partie de son essai  Boris explique et démontre que les êtres humains n’ont pas d’âme, qu’il n’y a pas de lieu de la pensée, que toute l’évolution de la bête humaine vient de l’interaction  des flux biologiques et chimiques qui se produisent dans le corps et qui asticotent les neurones… de la naissance à la mort.

Page 29 : « Le cerveau, pâte à modeler de la culture » «  la poussée des neurones ( au sens végétal ), la connexion des corps cellulaires, l’arborisation des dendrites, le modelage des synapses, tout ce câblage électrique et chimique est le résultat de la rencontre entre un point de départ génétique qui donne le cerveau humain, et un bain sensoriel organisé par les comportements parentaux »

Page 30 :  «C’est donc bien l’environnement qui pétrit la masse cérébrale et donne forme à ce qui, sans lui, ne serait qu’un amas informe, non circuité… »

Page 31 : « L’analyse des étapes chimiques intermédiaires permet d’affirmer qu’il est impossible qu’un comportement soit codé par un gène… »

 

          Donc, adieu, la bonne vieille hérédité, dans le système de Boris, le dernier des abrutis, bien environné, bien malaxé par les épreuves et les récompenses, peut devenir Pasteur ou Einstein… On se demande vraiment comment ça se fait qu’il y ait autant de crétins sur la terre, et dans tous les milieux sociaux… !! S’il n’y a vraiment aucune part génétique dans la constitution d’un cerveau, Boris devrait se demander pourquoi il y a autant de puissantes intelligences dans la confession religieuse ou il est né… ?

Page 53 : « Formule chimique du bonheur » « Il se trouve que les découvertes de la neurologie permettent de dire que notre organisation cérébrale déclenche nos émotions »*

Page 55 : « Zones cérébrales du goût du monde » « le scanner précise ce raisonnement en révélant qu’un petit accident vasculaire qui nécrose la zone dorsale du noyau thalamique droit, provoque une sensation de bonheur sans objet…. »

         Autant dire le même résultat qu’ avec un joint de haschich, ou une ligne de cocaïne…. Alors  nos savants manipulateurs de neurones, vont pouvoir nous donner le bonheur perpétuel en trafiquant quelques vaisseaux de l’hypothalamus : nous serons tous des imbéciles heureux, même en esclavage….

Page 57 : « des sources de natures différentes convergent pour créer un sentiment que nous appelons bonheur ou malheur… Nous pouvons observer cliniquement et manipuler expérimentalement le cheminement de ces informations… »*

Page 95 : « … le concept d’inconscient doit beaucoup à Carl Gustav Carus, professeur de zoologie*, qui, en 1850, a écrit un livre intitulé Das Unbewaste ( l’inconscient ). L’auteur y soutenait que les animaux savent, mais qu’ils ne savent pas qu’ils savent…. »

Page 96 : « …quelques hardis philosophes pensaient déjà qu’un psychisme des profondeurs, inaccessible à la conscience, nous gouvernait à notre insu…. » « Il se trouve que depuis deux décennies, les progrès des neurosciences* et de la neuro-imagerie, donnent un nouvel éclairage à cet ancien problème »

Page 97 : « La neurobiologie moderne leur donne raison : si vous avalez une substance telle que la réserpine*, vous éprouvez un désespoir sans raison, et si vous avalez un cachet d’amphétamine* , vous serez euphorique sans plus de motifs. Que l’origine soit matérielle ou chimique, c’est dans votre corps que vous souffrirez ou jouirez, et c’est dans votre cerveau que se fera la convergence phénoménologique*…. »

Page 100 : « …l’inconscient cognitif* ne sait pas qu’il sait. L’inconscient freudien s’arrange pour ne pas savoir… »

Page 101 : « L’inconscient cognitif*repose sur des traces de mémoire biologique… »

            La boucle est bouclée, entre le cerveau humain qui ne sert que de relais aux mémoires viscérales des tripes, et les sciences cognitives qui étudient la possibilité d’interconnexion entre les neurones relais et les nano-processeurs informatiques…. La maîtrise latente et sournoise des individus est en marche…. Du balbutiement des théories panoptiques «  surveiller et punir », au contrôle permanent et parfait des machines nanotechnologiques, les moindres actes et gestes des bêtes humaines seront analysés, décortiqués en quelques millièmes de seconde et suivis d’un redressement neuronal immédiat….

La seconde partie du livre de Boris est un florilège de galimatias cyrulnicien, mélange savant de Freud, Lacan, Bettelheim, Alexander S. Neil, Dolto, La Fontaine et Perrault : on pourrait envelopper le tout dans le tortueux essai «  Psychanalyse des Contes de Fées ». Souhaitons que les neurosciences alliées aux nanotechnologies n’aboutissent jamais à un asservissement global des consciences humaines et que tous les scientifiques manipulateurs de concepts diaboliques ne réussissent pas plus que les fameux psychiatres soviétiques, qui ont tenté en vain , pendant soixante-dix ans, de « LAVER LES CERVEAUX », pour fabriquer le fameux  Nouvel Homme « Homo-soviéticus* »…

L’angoissant problème est que toute cette manipulation neuronale se fera subrepticement, sans contrainte physique, ni coercition morale,  au contraire même, les êtres humains préférant toujours la facilité à l’effort, accepteront avec joie d’être « mithridatisés* », afin de jouir d’un bonheur perpétuel, quitte à ne plus savoir ce qu’est un homme libre…

Tout cela paraît loufoque et délirant au commun des mortels, mais ce qui est réel et un peu terrifiant, c’est que déjà des Universités délivrent des diplômes de «  MASTERS en Sciences Cognitives* », et ne cachent pas leurs raisons sociales : «  Etude des processus dans les systèmes intelligents naturels et artificiels, en interactions dans leur environnement… » Le « Meilleur des Mondes* » est en marche… !!

 

Salon des enthropo-curiosus

Croire ou savoir

Les mémoires

Ethologie

Intelligence animale

Les neurones

Peut-on penser ?

Approche phénoménologique

Animisme

Anthropo-Shadokus

     

    

                                       

 

 

04/04/2008

ADORATEURS du SOLEIL

443346692.JPG

Les Néo-Adorateurs du Soleil

ou

La résurgence des Incas

ou

Héliopolis Man

Hier, j’ai lu dans « courrier de lecteurs » d’un grand journal du Sud-Ouest le cri d’indignation d’un lecteur ( que je  partage ) : « Sur la région Midi-Pyrénées, il manque un an de précipitations sur les quatre dernières années, ce qui fait un déficit global de 37 milliards de mètres-cubes d’eau, soit plus de trente fois le barrage de Serre-Ponçon ( le plus grand de France ). Nous courrons à la catastrophe. Il n’y a plus d’eau dans les Pyrénées, ni dans les lacs, ni dans les rivières, ni dans les nappes phréatiques. Et il se trouve encore des présentateurs météo des télévisions, assez bêtes, pour qualifier la pluie de « mauvais temps », le soleil de « beau temps », et des gens pour râler quand il y a trois jours de pluie….

Un soir, au journal de vingt heures, j’ai entendu la présentatrice des informations météorologiques annoncer fièrement «  demain et après-demain nous aurons deux jours de bonheur  avec le soleil, températures 6° au dessus de la normale… » Et quelques minutes plus tard, pendant le journal, un spécialiste à tête d’œuf sur-compressée, est  venu annoncer funestement «  la sécheresse est annoncée, nous sommes en déficit de pluie de 25% sur l’ensemble du territoire, des mesures de rationnement seront prises rapidement dans certains départements… »

Le « CULTE du SOLEIL » est devenu, depuis un demi-siècle, une religion à part entière en occident… Nous marchons vraiment sur la tête, en suivant bêtement les naturistes et autres cinglés adeptes de la quéquette au vent…  Encore, que des jeunes, belles et beaux, s’adonnent à l’adoration du disque solaire à poil, en s’exposant à beaucoup de risques pour mordorer leurs épaules et leurs seins… bon, ça peut se comprendre…le Roi Pausole n’aurait pas dit le contraire !! Mais voir des tonnes de chairs affaissées et obésifiées de vieux jouisseurs ou de grosses Suédoises   libidineuses s’étaler à la moindre occasion sur les plages, c’est un spectacle affligeant…. Et en plus tous ces gens là se prétendent écologistes, ne mangent que du BIO, prêchent le développement durable, mais dés qu’une bonne pluie bienfaisante nous arrose, ils se lamentent, gémissent et écoutent tous les bulletins météo pour savoir quand le soleil reviendra….

Lorsque l’on consulte Internet avec le terme « soleil », les sites sont innombrables et dithyrambiques…. Lieux de vacances idylliques, bronzage garanti, barbecues, chansons, activités sportives de toutes sortes, y compris le nudisme et le sexe… On a aussi toute les métaphysiques de l’astre solaire, les religions du soleil, les adorateurs de Râ, les cosmogonies solaires, les  sciences du soleil, les éclipses…. Par contre si l’on inscrit le mot « pluie », c’est le trou, à part quelques définitions de base sur les cycles de l’eau atmosphérique, la plupart des sites concernent le « stockage » des eaux de pluie, en bidons, en citernes, en cuves…

Rien ou presque sur l’absolue nécessité de l’eau et de l’humidité dans tous les cycles végétaux, il faut du soleil, c’est vrai, mais sans humidité, les plantes meurent… L’absence momentanée ou prolongée de pluie amène la sécheresse, l’aridité, la désertification, la mort en quelque sorte pour toute la nature, les végétaux d’abord, les animaux ensuite, y compris les hommes, trois exemples de densité de population sont très édifiants :

-         Sahara Occidental, climat désertique : 1 habitant au KM 2

-         France, climat tempéré : 98 habitants au KM 2

-         Bengladesh, régime des moussons : 1002 habitants au KM 2

Alors, les adorateurs du soleil, et en particulier les officiants du Dieu Météo, assez de vos sornettes et de vos imprécations contre la pluie bienfaisante et nourrissante… Avant de prendre ce boulot , les présentateurs devraient aller passer un mois à In-Salah, entre mai et août ( août 1931 : 53 ° ) et bien entendu, dans un logement sans climatisation…. Aujourd’hui, tous les systèmes d’alerte climatique sont en alerte, quelles qu’en soient les raisons, la température moyenne est en augmentation avérée( voir le fameux graphique dit « de la crosse de hockey » ), une des premières causes est l’augmentation du rayonnement solaire, et notre propre influence…. les poêles à charbon de nos grands mères et les cheminées d’usine réchauffent l’atmosphère aujourd’hui…. les centrales électriques à charbon des années cinquante et les gaz d’échappement des grosses Chevrolet vont booster les thermomètres demain… les climatiseurs, les piscines chauffées, les séche-linges et les 4X4 des Papy-Boomers vont faire exploser les maxima après demain….

Alors, il serait temps de mettre en pratique les recommandations des économiseurs d’énergie et surtout de modifier nos comportements quasi religieux d’adorateurs du soleil… Allons-nous attendre que les glaces du Pôle Nord aient disparues, que les glaciers fondent totalement, que la pollution de l’air grimpe en flèche, que toutes les rivières ne transportent plus que de la merde, que les poumons des enfants soient nécrosés par les particules de combustion, et, fléau terminal, signal fatal pour la nature, que les abeilles meurent par milliards… ?  Va-t-on continuer à aller se faire bronzer aux quatre coins du monde, en répandant dans l’atmosphère  des millions de tonnes de CO2 ou consommer des mégawatts nucléaires pour la bronzette artificielle… , non, il est temps de mettre le holà à la secte des néo-Incas, des adorateurs du disque solaire qui ne voient rien, n’entendent rien, ne sentent rien…. A part leur petit nombril …!!

Nuages et éclaircies

Le Dieu Météo

Naturisme

Naturisme 2

Bronzage

Bronzage express

Soleil et rayonnement

Dangers du bronzage

Les Incas

Empire du soleil

Soleil Dogon

La pluie

Hontologie de la pluie

Cycle de l’eau

Les faiseurs de pluie

Sécheresses

Désertification

In-Salah

Climat de 1000 à 2100

 

690244166.JPG
                                 

 

01/03/2008

Nanotechnologie: nouvel âge d'or !!

1265781446.jpg

Nanotechnologie, Karma et cheptel humain

Ou Fictions ou triste réalité

        Il était une fois les… nanotechnologies…. Lorsqu’on consulte les sites officiels ou scientifiques ( Sénat, CNRS ) on a vraiment l’impression que toutes les applications apportées par cette nébuleuse de l’infiniment petit, va être un nouvel âge d’or, le retour du paradis perdu…. Les Contes de Fées, ça commence toujours comme ça… !! Mais ça dérape très vite, car l’argent et son corollaire, le pouvoir, entrent en ligne de compte et une idéologie assez inquiétante semble animer les scientifiques avides de richesses, pour diriger les nanosciences vers le transhumain et le contrôle absolu des consciences… 

         Les nanotechnologies, qui forment avec les biotechnologies, les sciences de l’information et les sciences cognitives, les technologies dites « convergentes », sont avant tout, un projet de prise de pouvoir. Ce projet né au sein de la caste technocratique américaine, vise la maîtrise des éléments et processus matériels de la vie dans toutes ses manifestations : humaines, animales et environnementales… Plus que d’eugénisme, c’est d’enbiologisme qu’il faudrait parler ( Voir Nanotechnologies et maxiservitudes. Edit. «  L’Esprit Frappeur » )

Les nanosciences vont d’abord nous apporter de multiples bienfaits :

·         Des nanochirurgiens et des réparateurs cellulaires qui pourront guérir presque toutes les maladies, et réparer les cellules pour empêcher le vieillissement ( nous mourrons tous en bonne santé )

·         La dépollution de l’atmosphère par des bactéries carboniphages

·         Le recyclage des déchets par engineering atomique

·         Des objets auto-nettoyants, de la vaisselle aux tapis de sol…

·         Des élaborateurs de nourritures pour fournir à la demande, et à domicile, toutes les denrées.

·         La télépathie en reliant les structures mentales des individus au moyen de transmetteurs

·         Et aussi des mutations des formes humaines grâce aux technologies de modifications cellulaires….

        Tout cela se fera tranquillement et sans résistance de la majorité des hommes, qui aiment particulièrement tout ce qui leur facilite la vie… Ce sera l’ère de l’eugénisme scientifique… «  ceux qui décideront de rester humains auront un sérieux handicap, ils constitueront une sous-espèce et deviendront les chimpanzés du futur » ( dixit Ken Warwick )

        Depuis l’avènement de l’Histoire connue, on peut constater que les hommes ont toujours réalisé ce qu’ils avaient imaginé… tour à tour, en bien, et en mal, ou les deux en même temps… Pendant un paquet de siècles, ils ont été inspirés par le spiritualisme, puis par son avatar terrestre, l’humanisme, qui était, au départ une interprétation des dogmes chrétiens ( Erasme 1469/1536 ). Quoique l’on dise cela a apporté beaucoup au monde, en particulier aux XVIme et XVIIme siècle, les plus grands artistes de tous les temps, aussi bien en musique, qu’en peinture, qu’en littérature… Puis les idéologies terre à terre sont arrivées, matérialisme, nationalisme, socialisme, et le monde a vécu dans la religion de la puissance matérielle, dans la démesure et dans l’horreur.

         Une espèce de trêve s’est produite après les déchaînements de barbarie du XXme siècle, la propagation de la démocratie, la décolonisation, la production industrielle de nourritures et de produits manufacturés a apporté à des centaines de millions d’hommes un minimum de confort et  l’illusion qu’un certain équilibre était enfin trouvé…. Et puis, en ce début de XXIme siècle, les vieux démons se sont réveillés, agitant les cerveaux avides de notoriété, de richesses et de puissance…La mondialisation et l’accaparement de presque tous les pouvoirs par la caste financière a fait son chemin, mais elle n’a pas encore tout à fait réussi à endormir les consciences avides de liberté et de justice…. Alors la science et les nanosciences sont arrivées à point pour remédier à ce problème, et comme l’argent est redevenu la seule religion mondiale, les scientifiques n’hésitent pas à imaginer et construire des systèmes de domination universelle qui s’annoncent machiavéliques et terrifiants…

           Les « Nouveaux Créateurs »  veulent se substituer à Dieu pour dominer les consciences,  grâce aux infinies possibilités apportées par les nanotechnologies, conduisant à une domestication tolérée des cerveaux par des machines. Pour « simplifier » la vie des gens, une puce minuscule leur serait implantée dés la naissance, cette « nanopuce » leur permettrait tout au long de leur vie :

·         De remplacer cartes d’identités, passeports, et cartes bancaires, et autres avatars justificatifs.

·         D’utiliser tous les services sociaux et médicaux sans présenter de cartes d’affiliation

·         De voyager par taxi, bus, métro, train, avion, sans détenir de titres de transport.

·         Etc….etc… !

            La « liberté totale » en somme, le vieux rêve du « Demain on rase gratis » enfin réalisé, mais….. sous surveillance permanente, car les satellites gérant ces milliards de « nanopuces »  seraient programmés pour suivre en permanence les déplacements et les actions des bonshommes, comme ça se fait déjà aujourd’hui pour les camions et le repérage des itinéraires par G.P.S ( Global Positionning System ou … Grand Penseur Suprême )  Au XXme siècle des manipulateurs de conscience ont  essayé de créer « l’homme nouveau » par des contraintes psychologiques, chimiques, le goulag, les camps de concentration et les abominables applications des théories eugénistes, mais n’y sont pas parvenus malgré des millions de victimes.

          Le XXIme siècle reprend en fait les mêmes théories biométriques , et essaiera de les appliquer à l’ensemble de l’humanité par des méthodes douces, gérées et contrôlées en permanence par des ordinateurs embarqués sur des satellites…. Cela ne sera pas difficile, ni techniquement, ni socialement, petit à petit tout a été fait pour détruire les structures des groupes humains, exit la tribu, exit le clan, exit la famille, chaque être est déjà conditionné pour vivre seul et égoïstement… L’implantation de « nanopuces » le rendant encore plus autonome ne posera pas de problèmes, mais la conséquence la plus rapide sera l’enferment de chaque individu dans une espèce de « bulle » protégée et surveillée, l’empêchant de faire le moindre écart… Enfoncé et complètement dépassé George Orwell et son fameux Big Brother, qui avait encore besoin d’une « Police de la Pensée » et d’innombrables caméras de surveillance…. Là, un seul logiciel, relayé par des satellites suffira à contrôler et influencer des milliards d’êtres humains, devenus un espèce de cheptel humain abêti et servile…Il sera facile d’aiguiller les « bestiaux » vers tel type de travail, tel type de nourriture, tel type de loisirs, tel type de reproduction…. Qui contrôlera et  configurera le logiciel… une demi-douzaine de gros cerveaux avilis, drivés par une oligarchie  financière régnant sur un monde ou les Etats n’auront plus aucuns pouvoirs.

           Nos descendants auront-ils le choix ? Déjà, actuellement la plupart des jeunes sont intoxiqués par les slogans permanents émis par les hyper moyens de communication, et l’addiction aux jeux informatisés et aux téléphones portables, il sera facile à ceux qui possèdent l’argent et les connaissances scientifiques d’orienter le futur vers la biométrie… !! Peut-être n’en auront-ils pas le temps si les prophéties catastrophiques des écologistes se produisent, et que les hominidés soient tous noyés ou asphyxiés… ? Aldous Huxley nous apporte peut-être une  réponse encourageante dans le « Meilleur des Mondes » : il y a toujours des failles dans les systèmes humains les mieux combinés, il y aura bien dans le monde une conscience scientifique de très haut niveau, insensible au pouvoir de l’argent, qui contrecarrera les projets de cheptel humain nano-robotisé…

Ce qui est assez troublant  et déconcertant dans notre monde en général, et en Occident en particulier, c’est la préparation latente et continue des individus à cet espèce «  d’aplatissement des consciences »…propice aux idéologies biométriques.   Après l’anéantissement des clans et des familles, qui étaient les noyaux de la résistance aux communautarismes religieux ou idéologiques, la mise à l’écart du christianisme par les courants intellectuels tous plus ou moins farfelus de ces dernières décennies, on constate l’envahissement indéniable des consciences par le Bouddhisme, qui prépare celui de la nanotechnologie et de la biotechnologie, par la fameuse «  vacuité »… ( hypothétique sérénité due à l’effacement de la personnalité ). Souhaitons que l’axiome de base du christianisme,  qui nous a été donné par Jésus, devienne un leitmotiv  permanent et le comportement habituel de tous les êtes humains «  Aimez-vous les uns les autres », afin de résister pacifiquement à ce déferlement annoncé de barbarie scientifique et financière.

 

Fictions et réalités

Nouvel âge d’or !

La nanotechnologie

Nanotechnologie quel contenu ?

Nanotechnologie en débat

Demain les nanotechnologies

Les nanosciences

Nanosciences en France

Nanosciences et politique

Transhumanisme

La biométrie

Cognitivisme

Erasme

Darwin et humanisme

Collectif Orwell

Génétique et informatique

Géolocalisation

Sécurité totale

 Vacuité

Compassion