Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2007

Bécassine est RE...VE...NUE !!

medium_beca_9_2.2.jpg
Bécassine vous invite à faire un p'tour
Fond sonore d'ambiance

podcast

17/03/2007

CHARABIA UNIVERSEL !!

medium_tour_babel_2007_3.jpg

Incompréhension mondialisée !

 

Un matin, sur une radio, un professeur de collège disait être dépassé et impuissant pour transmettre son savoir en matière de français… Le principal problème, disait-il, est l’incompréhension : « on ne peut plus communiquer avec des adolescents qui ne possèdent qu’un vocabulaire très restreint, mélange de sabir et d’onomatopées intraduisibles…. » Puis, avec beaucoup de tristesse dans la voix :  « et quand ces jeunes n’arrivent pas à exprimer ce qu’ils pensent, il ne leur reste que la violence pour se faire comprendre… »

 

Ce qui se passe en France n’est pas cas particulier, Titouan Lamazou, après avoir voyagé dans le monde entier pendant plusieurs années, et réalisé des milliers de portraits de femmes à l’aquarelle, déclare : «  dans tous les pays, quelque soit le milieu et le métier, tous les gens disent  ** on ne se comprend plus, non seulement avec les étrangers, mais même avec nos parents et nos enfants, le monde est complètement chamboulé **… » Chamboulé le monde, oui, en particulier dans les états dits « économiquement riches », car c’est dans ces pays que les taux de suicide sont les plus élevés, dans l’ordre : Japon, Lituanie, Suisse, Pays Nordiques….

 

Et sans langage clair, précis, compréhensible par tous, on ne peut rien faire, on ne rien créer, on ne peut rien inventer, en particulier dans le domaine humain et social… Tout a commencé par le verbe… «  La terre était informe et vide…. Et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux…. Dieu dit : ** que la lumière soit ! Et la lumière fut ** » ( Genèse 1. 2 et 3 )  Le VERBE est au départ de toutes les créations humaines, dans tous les domaines et toutes les disciplines,  sans le VERBE, tout s’arrête, tout stagne, tout périclite, et disons-le sans vergogne « tout part en couilles… »

 

Quel sera le langage mondialisé du XXI me siècle ? Le retour à une certaine stabilité planétaire ne se fera qu’à cette condition, on peut supposer que ce sera l’anglais, mais alors quelle perte qualitative et grammaticale pour l’univers …Peut-être que les machines viendront à la rescousse des êtres humains, chaque nourrisson sera muni d’un petit traducteur greffé derrière chaque oreille, afin que le quidam puisse comprendre ce qu’on lui demande et obéisse … Mais toute la vie et les arts seront en rapport avec le peu de mots employés, tout sera étriqué, malingre, minable, comme déjà à peu prés tout ce qui est créé en occident depuis que les petits bourgeois athéistes et nihilistes  dominent la scène et que le peuple a été rayé de la carte … 

 

Aujourd’hui en Occident et en particulier en France, beaucoup de gens se considèrent très intelligents quand ils produisent des thèses absolument incompréhensibles au commun des mortels… plus c’est abscons et pédantesque, plus c’est apprécié par les critiques et les journalistes qui n’y comprennent rien eux-mêmes…. Pourtant l’Europe entre le XVIme et le XXVIII me siècle, a connu sa plus grande époque de créativité, aussi bien dans les sciences que dans les arts, et c’est précisément la période ou tous les cerveaux européens qui fonctionnaient bien s’exprimaient en français ? 

 

Tout a commencé par le verbe, et tout a fonctionné en Europe pendant des siècles grâce au langage diffusé  par le christianisme, qui a continué sa course et son œuvre même quand les fameux «  penseurs des lumières » ont imaginé s’en affranchir…  Puis est arrivé un espèce de philosophe démoniaque qui a, en fait, repris le même thème pour embrouiller définitivement la compréhension entre Européens, il a entrepris un long poème de forme biblique intitulé «  Ainsi parlait Zarathoustra », c’était habile, car cela reprenait le mythe de la création de la terre, mais cette fois, il s’agissait de la mort de Dieu et de la survenue du «  surhomme »… entièrement formaté et nivelé au ras de l’être animal et âprement attaché à la «  transfiguration » de l’existence terrestre…Ce fut les grands débuts du nihilisme et de l’hédonisme forcené qui nous gouvernent aujourd’hui et nous ramènent lentement mais sûrement vers la décadence et le barbarisme.

 

  Décadons. Décodons. Espérons

                     Le Français en Europe

L’énonciation élocutoire

Unité didactique

Le sabir

Ainsi parlait…

Espoir

 

                 

 

   

 

10/03/2007

BONNE VIEILLE GRIPPE !!

medium_grippe_mondiale_2.jpg
Cette bonne vieille grippe !!

On arrive début mars, la température extérieure est douce, l’hiver s’est passé sans froid excessif, on se croit sorti de l’auberge pour 2007…. On a bien entendu parler de «  foyers » grippaux dans l’Ouest, puis dans le Centre, puis dans le Bassin Parisien, mais chez nous, rien ou presque rien…

 Et puis, un dimanche matin, comme ça, on se lève avec un léger mal de tête, une petite douleur dans les épaules, le nez un peu enfariné, et quelques grattouillis au fond  de la gorge… Bof, un bon rhume quoi, une journée au chaud, sans mettre le pif dehors, et demain c’est passé….

Mais à midi, pendant le déjeuner, le mal de tête persiste et s’amplifie, la petite douleur dans les épaules se transforme en bonne courbature, le grattouillis de gorge passe carrément à la toux, le paquet de mouchoirs s’épuise en quelques minutes afin d’étancher les fuites nasales, et on a vraiment pas envie de manger, même un beau poulet rôti à la broche… Il faut bien l’admettre, on a attrapé au vol quelque part ce bon vieux virus A, B ou C, asiatique de surcroît, et le mieux est de remettre son pyjama et d’aller se coucher après avoir avalé un comprimé d’aspirine effervescent…

Tous ces symptômes rébarbatifs se traduisent par des sensations désagréables… mais c’est agréable quand même d’être allongé dans son lit, l’esprit un peu comateux, incapable de lire ou d’écouter la radio… Alors on se laisse aller à un espèce d’endormissement ponctué de reprises de conscience momentanées, ou l’on entend plus ou moins des bruits de portes qui claquent, des rires d’enfants, de la musique ou des voix télévisuelles…

Mais le lendemain matin, fini la rigolade et le farniente, le thermomètre affiche 39°,8…Il faut absolument voir un médecin pour des soins plus énergiques, et arrêter ce processus viral qui peut devenir dangereux pour les malades ayant dépassé les soixante-dix printemps….

Digressions grippophobes et cyniphiles

1 / Le virus « orthomyxovirus » ( A,B et C bien entendu ) est-il plutôt de tendance capitaliste ou de tendance alter-mondialiste ? Il semble appartenir à la deuxième catégorie, il est généreux, il partage, il donne à tout le monde, il fait du commerce équitable,  il est égalitaire, il ne choisit pas de classes sociales particulières, il est démocrate, il est autonome et n’a pas besoin de capitaux étrangers pour prospérer, il respecta les droits fondamentaux de la personne en n’accordant aucuns passe-droits…

2 / Le virus «  orthomyxovirus » ( A,B et C bien entendu aussi )  est-il plutôt de tendance matérialiste ou écologiste ?  Il semble être intégralement écologique, et avec l’aide de son compère A/H5N1, il trouvera peut-être la solution à la surpopulation mondiale et à l’hyper exploitation des ressources terrestres qui s’en suit…. On est tous plus ou moins au courant des périodes historiques récurrentes, ou un surcroît de bien-être des populations amenait une forte progression démographique, qui provoquait une période de famine qui rétablissait un équilibre entre les habitants et les ressources disponibles… L’équilibre était aussi quelquefois rétabli par l’apparition d’une pandémie fulgurante qui réduisait de moitié ou es trois quarts le population d’une région… Dans les deux cas, la réduction de peuplement ramenait rapidement la prospérité…Ce genre de catastrophe humanitaire nous pend-elle au nez ? Nos grands savants épidémiologistes, bouffis de scientisme et de génétique, ne semblent absolument pas capables de maîtriser une telle situation, à part des exterminations animales abominables et des remèdes de bonne femme …

3 /Le virus «  orthomyxovirus » ( A,B et C comme de bien entendu ) avec son compère A/H5N1, serait-il le complément  nécessaire et efficace à l’essai de Régis Debray «  La plan Vermeil », préconisant une solution à la surabondance de vieillards dans notre monde hyper-médicalisé ?

Quelques éternuements symptomatiques

( Rappel : 100.000.000 de victimes de la grippe entre 1918 et 1920 )

( estimation récente de l’Institut Pasteur )

Tout sur la grippe

La grippe

Le virus grippal

La grippe espagnole

Le cynisme

L’humour cynique