Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2009

RATATOUILLE MATERIALISTE 2009

Voeux galère.jpg

 

 

 

*

Ratatouille matérialiste

Resucée de slogans existentialistes

 

La note ci-dessous est passé sur le blog en août 2007, et vu les circonstances actuelles, je ne vois rien à en retirer, et rien à modifier… La démentielle crise financière de 2008, due surtout au  démentiel orgueil des économistes scientifiques et au diabolique et éternel appât du gain personnel, ne semble pas avoir allumé dans les consciences humaines, la moindre petite lumière disant «  attention, le monde a failli exploser à cause de la course à l’argent…. et toutes les solutions  proposées sont encore et toujours des solutions financières et matérialistes… »   Rien d’autre…. Erasme doit se retourner dans sa tombe : l’humanisme le plus élémentaire semble être oublié de tous les humains, aussi bien par les Grands de ce monde que par tous les autres… Le seul leitmotiv, c’et «  nous voulons des sous »…En fait, cela veut dire « soigner le mal par le mal », avec les mêmes conséquences, en pire peut-être, à plus ou moins brève échéance… ? ( Lire «  Le voyage d’Anna Blume » de Paul Auster )

 

 

Orgueil et modernité

ou

Le mal du XXI me siècle

ou

Tartarin Superstar

 

 

L’orgueil est une paire d’échasses qui hausse l’homme, mais ne le grandit pas…

J.L..A Commerson « Pensées d’un étameur »

 

Jusqu’approximativement au dix-neuvième siècle, la grande caractéristique des artisans, des paysans et de tous ceux qui fabriquaient quelque chose pour leurs semblables, c’était l’humilité… Humilité devant la terre, devant le bois, devant le fer, devant les céréales, devant les fruits, devant le tissu, devant les éléments naturels, devant les animaux, devant le petit d’homme qui naissait, en un mot, devant la Création….

Aujourd’hui, c’est presque l’inverse, c’est l’orgueil qui régit presque tout, regardez ma grosse bagnole, mes grosses patates, mon compte en banque bien gonflé, mes gros diplômes,  mes gros nichons, ma grande maison, mes grands amis, ma bonne place, mes grosses ventes de disques, mon gros sexe, mes grands voyages, mes meubles de luxe, ma grande gueule, ma belle femme, mon usine, ma louche de caviar, mon équipe de football, mes dix ans d’analyse…..  Même ceux qui sont l’image même du secourisme et de la disponibilité au service de la communauté, les pompiers, ne peuvent plus se présenter sans affirmer être des héros et se dire animés d’une passion dévorante…. Encore pire pour ceux qui prétendent défendre la nature, sous couvert d’ONG et de sigles verts ou alter-mondialistes, tous ces gens ne sont que des diplômés prétentieux, qui n‘ont jamais tenu un manche de fourche ou arraché des patates,  et   qui pompent le fric  des braves gens pour se la couler douce…. Et le problème est insoluble : contre l’orgueil, pas de vaccins, pas de tri-thérapie, pas d’antivirus, pas de médecines miracles, pas de médecines douces et encore moins d’acupuncture….

Dans ce monde de merde, chaque fois qu’un groupe d’hyper-diplomés, appuyés par des puissances d’argent, vient mettre le nez dans une activité humaine séculaire, sous couvert de réorganiser et de normaliser une production, on peut dire que c’est foutu…. Et l’orgueil de ces gens là est tellement immense que lorsqu’ils ont ruiné une activité humaine primordiale, ils prétendent être les seuls à la tirer d’affaires….

Evidemment il y a toujours eu des orgueilleux, il doit se trouver quelques neurones bourrés de cellules malines,    bien gardées au chaud dans un recoin de l’hypothalamus de chacun,  installés même bien avant l’aventure néfaste de Adam et Eve, mais ils n’avaient tendance à se réveiller que dans les cerveaux des privilégiés… Certains épisodes de la Bible et les tragédies grecques nous en donnent de bons exemples… Mais l’énorme malheur qui est en train de se mettre en place, c’est que l’orgueil est en train de contaminer la grande majorité des gens du peuple…. Il n’y a pas si longtemps la plupart des gens du peuple travaillaient pour «  gagner leur pain à la sueur de leur front », ou plus simplement pour gagner la croûte pour faire vivre la famille…  Aujourd’hui, la plupart des gens travaillent pour gagner de l’argent, non seulement pour vivre et s ‘assurer le nécessaire, mais aussi, et surtout pour acheter du superflu, des gadgets souvent inutiles, des jouissances éphémères et néfastes…. Et derrière tout cela, l’orgueil, la soif d’épater, de craner, de suivre la mode, de se faire l’égal des privilégiés par l’argent ou par les diplômes…

Certains vont me dire  « voilà le couplet de curé », bah, oui, c’est vrai, il faut le dire et le redire, l’abandon des règles de vie chrétiennes, qui sont l’austérité, la simplicité, l’humilité, le respect des choses et des gens, l’amour du prochain, a précipité les gens du peuple dans les bras des arrivistes et des publicitaires, qui leur ont vite appris les règles de base de l’égoïsme et de l’orgueil… Puis nos valeureux soixante-huitards, bourrés d’orgueil eux-aussi, ont cru pouvoir «  libérer » les hommes et les femmes de fardeaux séculaires, mais leur connerie incommensurable a amené des maux bien pires, dont le peuple souffre aujourd’hui : violence, irrespect, âpreté au gain, pornographie, destruction du mariage et de l’éducation… Et aujourd’hui, ces bons petits diables de soixante-huitards, déguisés en verts,  et en bons petits bourgeois diplômés, viennent nous donner des leçons de morale pour tout et pour rien, la bouffe, le tabac, le vitesse, la pollution, les OGM, les banlieues….

Orgueil partout, dans tout, des outres emplies de vinaigre de l’Education Nationale, des policiers bourrés de soupçons pour le moindre quidam, des édiles communales désirant des équipements luxueux, des femmes vieillissantes voulant passer pour des gamines, des petits chefs se croyant tout permis, des journalistes baudruches et arrivistes, des culturistes perfectionnistes, des juges incapables de reconnaître leurs erreurs humaines, des médecins voulant tout guérir, orgueil des blogueurs moralistes incultes et ignorants, comme l’auteur de ce blog, se prenant pour Diogène ou Cicéron …

 

 

 

 

 

Commentaires

Maurice je te souhaite une bonne année toute simple et aussi pleine de bon sens que les précédentes.

Nous avons à peu près la même analyse; mais qu'il est dur de se faire entendre et écouter.
C'est toi qui a fait le petit montage sur la crise et la préhistoire ?
Pour répondre à ta question il n'est pas possible de "récupérer" directement les photos à partir du diaporama Kizoa, mais si tu en souhaites dis le moi.

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 07/01/2009

Bah...oui Dominique... je suis l'auteur de ce chef-d'oeuvre sur la fameuse crise.. !!
Merci pour les voeux, on fera ce que l'on peut en 2009, le vieux tient le coup et a encore de l'énergie à revendre, mais mon épouse a des problèmes de santé... Alors...
Je te souhaite de réaliser en cette nouvelle année les projets longuement muris pendant la " préparation à la retraite", et surtout une bonne santé pour toi et les tiens..
Le petit fils s'intéresse-t-il toujours aux timbres ? En rangeant une soupente, j'ai retrouvé une mine d'or pour un débutant... : 2 ou 3 Kg de timbres en vrac, non décollés, d'un peu tous les pays... Si ça vous intéresse, je fais un petit colis ?

Bonne semaine, glaglagla...les thermomètres plongent vers le bas...

Écrit par : maudub | 07/01/2009

Heureuse année 2009 à vous...

Écrit par : unevilleunpoeme | 09/01/2009

bonjour Maurice,

je viens à l'instant de lire ton commentaire sur mon commentaire.

J'envoie quelques timbres à mon petit-fils quand il nous écrit : mais en ce moment il n'écrit plus. Le monde change très vite et les jeunes ont la tête comme une girouette.

Alors garde tes timbres au chaud.

Merci.

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 04/02/2009

Les commentaires sont fermés.