Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2008

FRANCE RAYONNANTE

Rayonnement français 5.jpg

14 Juillet et Vieilles Dentelles

*

Flonflons et chenillettes

 

               Comme beaucoup de Français et de Françaises adorateurs de clochers et de coqs batailleurs hauts perchés, le jour du 14 juillet, je mets la télé en marche le matin, et tout en vaquant aux petits boulots de la maison, je jettes un œil aux cérémonies et au défilé des pioupious…. C’est d’ailleurs assez drôle de faire des coupures dans la vision des réjouissances dites républicaines, en mémoire de l’équipe de branquignols ayant pris d’assaut la Bastille ( qui n’était pas défendue, ou si peu… enfin c’est l’histoire… ), car une fois on voit défiler des gus hyper-armés de super-fusils d ‘assaut…, le passage d’après, on voit des gros barbus nous présenter la marche du boudin…., après on voit des belles nanas les seins en avant marcher au pas comme des vieux briscards, on voit des musiciens acrobates interpréter des airs martiaux montés sur des chevaux…, on voit même des pompiers, des policiers, des américains, des allemands… et dans la tribune des émirs et des tyranneaux arabes qui n’ont pas du lire les récits de la Révolution Française…. Ne parlons pas des chars, des fusées, des canons, des radars, des auto-chenilles, des missiles de toutes sortes, des avions de chasse, de transport, d’interception…, un véritable défilé de haute couture pour présenter la fine fleur de nos industries d’armement à nos hôtes étrangers…

En fait , c’est une espèce de grande parade théâtrale pour éblouir la galerie, mais derrière la parade il y a les coulisses, les allées sombres et noires des chaînes de fabrication, les énormes pots de vin de toutes les prévarications… et je sais pas pourquoi, mais en pensant à tout cela, il m’est venu à l’esprit la ressouvenance de la célèbre pièce de théâtre «  Arsenic et Vieilles Dentelles », ou deux vieilles dames , d’apparence très respectables, cachent un cadavre dans un buffet…. Il faut bien dire, sans regrets ni fausse honte, que nous, les Français, on en est aussi là : nous sommes des vieilles dames qui cachons le cadavre de notre grandeur passée dans quelques armoires et souterrains classés « TOP SECRET », et on veut encore jouer au « GRAND » sans en avoir les moyens… !!

Les dirigeants des pays dits « émergents » doivent vraiment se marrer ( en privé… ) de voir leurs homologues français se démener et prendre des grands airs comme si la France pesait d’un poids quelconque dans la marche du monde … !! Ah ça, le discours de Villepin à l’Assemblée Générale des Nations-Unies,   ça avait de la gueule, c’était digne des grands orateurs grecs, ça avait du souffle, de la puissance, du fond, de la dignité, mais passé les applaudissements nourris et les ovations des pays pauvres, ça a servi à quoi… ? Les commandos français à Kolwezi,  en Mer Rouge, en Nouvelle-Calédonie, en Côte-d’Ivoire, ou encore aux Comores, ça a aussi de la gueule, c’est beau, c’est héroïque, mais les gens que l’on a en face ne sont pas très guerriers et pas trop motivés… je me demande si une attaque bien menée de chars d’assaut serbes, drivée par les chefs que l’on a vu à l’œuvre pendant les guérillas des Balkans, et pilotés par les brutes sanguinaires à grosses moustaches, auraient eu beaucoup d’oppositions avant de franchir l’Autriche, l’Italie et débouler sur Lyon et Paris…. ? Peut-être notre Président aurait-il relancé le célèbre appel de Michel Debré aux Parisiens le 23 avril 1961, lorsque le « quarteron de militaires à la

retraite » avait placé l’armée française d’Algérie en état de  putsch … « nous invitons la population à se rendre a pied, à cheval ou en voiture, dés que les sirènes retentiront, pour convaincre les soldats félons de leur lourde erreur et repousser les putschistes…. »

            Pendant que la France fait défiler les soldats militaires à grand renfort de flonflon, le monde est démangé de toutes parts par les luttes sournoises pour la conquête de l’hégémonie industrielle et financière mondiale… Le lendemain de ce défilé mémorable, quelqu’un m’a prêté un bouquin fort édifiant «  Globalisation. LE PIRE est à venir »… Quand vous lisez ce truc, écrit par des gros cerveaux qui semblent tout à fait sensés et lucides ( un prof à Polytechnique et une journaliste financière ) , il y a des passages ou les poils des bras vous électrisent l’épiderme … Quelques exemples assez troublants et apocalyptiques venant de la réflexion de gens supposés être l’élite de la nation, aptes à gérer les problèmes des hommes :

·        Page 14 : « Dans le monde qui vient, il n’y a plus de solution nationale, ni même régionale. Le fait que l’ouvrier chinois de Shenzhen ou de Taiwan ne bénéficie d’aucune protection sociale a un impact sur l’emploi des ouvriers de Gandrange, ou sur le niveau de vie des salariés de Ford ou de Miko. La globalisation oblige les acteurs de l’économie monde à coopérer et à s’entendre sur des règles communes…. Rien ne serait pire que  la fuite en avant dans l’égocentrisme et le chacun pour soi »

·        Page 28 : «  En 2008, impossible de cacher plus longtemps la misère. La réalité apparaît dans toute sa nudité : la globalisation fait bel et bien des gagnants et des perdants. Y compris, et peut-être d’abord, dans le camps des pays avancés. Et le pire reste probablement à venir.

·        Page 43 : «  les pays avancés sont désormais incapables de fabriquer à nouveau les biens dont ils ont délocalisé la production… »

·        Page 60 : « Le changement climatique remet en cause le principe des Lumières selon lequel le progrès humain rendra l’avenir toujours meilleur que le passé… » « Dans certains pays, la chute des rendements agricoles pourrait atteindre 50% et compromettre sérieusement la sécurité alimentaire… »

·        Page 62 : sur les fameuses compagnies pétrolières dites Majors ,  tant décriées par les médias dits progressistes «  en 2008, les Majors n’ont plus accès qu’à environ 15% des réserves prouvées d’or noir de la planète, quand plus des trois quarts sont désormais contrôlées par les firmes publiques  des pays producteurs ( Moyen-Orient, Russie, Maghreb, Nigeria, …qui ouvrent et ferment les robinets selon leurs intérêts propres )

·        Page 143 :  « Les tendances insoutenables de la globalisation » : 1/ Le désordre permanent dans les grands pays de l’OCDE, avec une dégradation lente mais sure des classes moyennes, et l’émergence d’une classe pauvre, avec une montée des inégalités croissante pour les seuls « élus » des métiers sophistiqués. 2/ Les excès du capitalisme financier, avide de rentabilité exagérée ( 15 à 25 % ) sans rapport aucun avec des rapports industriels réels. 3/ La tendance  explosive ( plus de 5 % par an ) de la consommation des ressources rares ( énergie, matières premières alimentaires, métaux ) et celle de la pollution non seulement de l’air , mais aussi de l’eau… 

 

Sous les bicornes des Polytechniciens qui ont défilé le 14 juillet, ça devait chauffer, et de marcher au pas sur les Champs-Élysées, ça doit certainement accélérer les échanges neuronaux de l’élite de la nation, qui doit se préparer à résoudre l’inextricable situation matérielle et humaine du monde de demain…

Mais z’enfin, comme dirait mon maître à penser, Gaston la Gaffe, à quoi ça ressemble ces défilés militaires en ce début de XXI me siècle…, à part de gonfler l’ego de nos gouvernants ? Gouvernants qui semblent sourds et aveugles devant ce qui se prépare dans le monde… ?     Sont-ils  tous comme Louis XVI le soir du 14 juillet, alors que les canonnades de la prise de la Bastille répandent une odeur de poudre, et qui demande au Duc de Liancourt «  Mais c’est une révolte… ? »,  «  Non Sire, c’est une révolution… !! »

En dignes successeurs des bons pères jésuites, les deux auteurs de « Globalisation. Le Pire est à Venir », finissent par une note burlesque dignes du Père Noël : «  Ces tendances explosives sont provoquées et amplifiées par l’absence de coordination internationale. C’est bien là la grande question de l’heure…. Par ailleurs, il n’y a aucune gestion mondiale des ressources rares, mais au contraire de plus en plus de compétition pour l’accès aux matières premières…. »

 

Dansons la Camargnole

*

Prise de la Bastille

Défilé du 14 Juillet

Arsenic et vieille dentelle

Comment va la terre ?

Changement climatique

Effets mondialisation

Le pire est à venir 1

Le pire est à venir 2

Vers l’Humanité Parfaite

La Carmagnole

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Page 60 : « Le changement climatique remet en cause le principe des Lumières selon lequel le progrès humain rendra l’avenir toujours meilleur que le passé… »

ce principe n'était hélas qu'un pari sur l'avenir ... pari perdu à ce jour !

je te suis dans ton développé.
hélas, hélas hélas !

je me rappelle, en 73 je crois, un rapport de l'ocde prévoyait pour les années 2000 : 1/3 des actifs dans un "bon" boulot (qualifié et pérennité mêmesi changements dans le cours de la carrière,)-1/3 dans la précarité ; temps partiels, CDD - 1/3 sans rien. rien .
moi je ne crois pas à lafatalité, quand je "relis" toures ces années écoulées. je me dis que tout a été bienorganisé pour qu'on y arrive....

béatrice

Écrit par : beatrice gabriot | 17/10/2008

Les commentaires sont fermés.