Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2007

Calotte glaciaire et vidourlades

f683610f2e698dbad253555c20f4ab58.jpg

Orgueil et impuissance

           Depuis quelques mois des sommités scientifiques de tous bords nous annoncent que la calotte glaciaire arctique aura disparu dans quelques décennies, avec toutes les catastrophes qui s ‘en suivront sur notre bonne vieille terre. Ces mêmes sommités scientifiques dépensent des milliards de dollars pour sonder, mesurer, ausculter cette fameuse calotte, et nous affirmer de façon péremptoire que c’est nous, pauvres couillons de terriens, qui  provoquons la fonte de cet immémorial chapeau de glace… Puis, de façon encore plus assurée et péremptoire, ces mêmes sommités scientifiques nous affirment pouvoir remédier à ce phénomène, bien entendu en leur accordant un énorme paquet de milliards de dollars….

         Jusqu’ou peut aller l’orgueil et l’impuissance humaine …. ? Prenons simplement l’exemple des fameuses «  vidourlades » : voilà un siècle et demi que régulièrement, la bonne ville de Sommières dans le Gard, est inondée, submergée, noyée, par les caprices de la rivière Vidourle…. Depuis un siècle et demi les sommités spécialisées, géologues, météorologues, ingénieurs de travaux publics, climatologues, physiciens de la terre, prévisionnistes, n’ont jamais pu trouver de solutions à ce petit problème local et régulièrement les habitants de Sommières doivent prendre les balais, les pelles, les karchers et les pompes  à merde pour nettoyer leurs rues , leurs magasins et leurs maisons….

     Peut-on vraiment croire et accorder des crédits titanesques aux spécialistes du Pôle Nord, qui ne sont, en fait que les confrères des spécialistes de la Vidourle ?

     Peut-être faudrait-il un peu se pencher sur la formation morale et spirituelle des habitants de la terre, avant de vouloir tout réformer scientifiquement à coups de milliards de dollars…. 

 

Marie-Madeleine Davy résume très bien tout cela :

  «  Désacralisée, la terre est considérée comme une machine. L’animal aussi. L’homme peut-il échapper à cette globale mécanisation ? Cela n’est pas certain. A la pollution de l’air, s’ajoute celle de l’eau, du sol et du sous-sol. Ces diverses intoxications émanent du cœur humain. »   

                     ( Question de - Albin Michel «  L’ère des drogues et de l’aliénation )

Quelques repères

Fonte arctique 1

Effets de serre

Fonte Arctique 2

Inondations du Gard

Sommières et ses vidourlades

Vidourlades à Sommières

 

   

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.