Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2007

L'HORREUR ECOLOGIQUE

7a8cd4f59fd6055c0b2eefb0c8640ae1.jpg

Le constat d’horreur écologique

ou

Le concept de myopie généralisée

ou

Le comble de l’hypocrisie

 

                   J’ai lu ces jours derniers un essai fort intéressant ( parmi les centaines qui fleurissent actuellement dans tous les azimuts ) qui faisait le bilan de toutes les grandes actions menées depuis deux ou trois décennies pour améliorer l’état de la nature, qui rappelait aussi la genèse de toutes les grandes organisations écologiques dans le monde, et qui consacrait une bonne partie de ces pages à l’inventaire d’un triste bilan et d’une kyrielle de catastrophes à venir ….   Toute la dernière partie était consacrée à tout ce qu’il faudrait entreprendre pour nous procurer des énergies propres,  supprimer les engrais chimiques, améliorer la nourriture, sauver les espèces animales et végétales en voie d’extinction, éradiquer la pollution atmosphérique, faire des villes à la campagne, et cerise sur le gâteau promouvoir un monde ou tout serait équitable, l’AVOIR, le POUVOIR, le TRAVAIL et le SAVOIR…

Il y avait même une espèce de grille informatisée de seize critères écolos-moralistes indispensables de s’appliquer pour pouvoir demain ou après-demain s’appeler un humain… Cela m’a immédiatement fait penser à ces petits recueils qui étaient distribués aux jeunes dans les années quarante, et qui s’intitulaient «  Carnet de Route » ou « Premiers Sillons dans la Vie », qui étaient remplis de très bons conseils et de très bonnes intentions, mais que personne ne s’appliquaient réellement….

On croit rêver au milieu de ce tintamarre médiatique perpétuel animé par des hyper-experts écologistes persuadés de tout savoir et de détenir les clefs du bonheur sur la terre, l’outrecuidance et l’orgueil de ces gens là sont consternants : ils ont exactement le même comportement que les grosses têtes de années cinquante qui affirmaient aux braves gens médusés «  mais qu’attendez-vous pour acheter, consommer, voyager, sortir, vivre à cent à l’heure, vous avez tout à portée de la main, profitez-en…c’est le PROGRES » Et c’est là, le nœud du problème, après cinquante ans de bourrage de cranes matérialiste, qu’il soit libéral ou socialiste, la majorité des occidentaux et des Français en particulier, n’envisagent pas de vivre en se restreignant et en ralentissant la machine à consommer…. Et l’inertie d’un peuple c’est énorme, incommensurable, il faudra peut-être un siècle pour ramener un état d’esprit général, tel celui qui prévalait encore il y a cinquante ou soixante ans, et qui était en fait le résultat de la nécessité d’économiser les ressources et d’une conduite sage et austère enseignée par le catholicisme…

Si vraiment il faut ramener le niveau de consommation des occidentaux de trente ou quarante points en moins, il faudra bien que nos grands manitous écolos, et surtout nos hommes politiques tapent du poing sur la table  et aient le courage de dire à toute la population :

·        Vous bouffez trop

·        Vous consommez trop d’énergie

·        Vous voyagez trop et vous polluez l’atmosphère

·        Vous utilisez trop de matériels inutiles

·        Vous mettez trop la terre à contribution et elle va nous lâcher dans les pattes

·        A force de trop, trop, trop, bientôt vous n’aurez plus rien…

Et prendre, malheureusement et courageusement des mesures coercitives très, très, très impopulaires…. Si ce que disent nos grands experts auscultateurs de la planète est vrai, il n’y a pas d’autres solutions… On aura beau installer quelques éoliennes par-ci, quelques milliers d’hectares en culture bio par-là, quelques millions d’automobiles à air comprimé et des panneaux solaires, si la masse des habitants des pays riches continuent à vivre au même rythme, la dégradation de notre bonne vieille terre ira en s’accélérant…

L’énorme problème est que les hommes ne sont jamais revenus en arrière, quand ils adoptent un nouveau mode de vie, beaucoup plus facile que le précédent, c’est fini, la page est tournée… On vit dans une bulle d’hypocrisie incroyable, la plupart des gens se plaignent de la pollution et des folies climatiques, jurent qu’ils vont faire des efforts extraordinaires pour classer leurs  poubelles et devenir des modèles de vertu panthéiste, et jamais on n’a vu autant de 4X4, autant de piscines privées, autant de voyageurs et de touristes, autant de luxes et de gadgets inutiles, autant de projets d’autoroute, d‘aérodromes et de ports de plaisance, comme si nos concitoyens ressentaient une espèce de panique de fin d’un monde, de fin d’un mode de vie et qu’il faille « profiter » de TOUT, TOUT de SUITE….Et des experts en manipulation inventent «  la croissance durable », ce qui est une parfaite antinomie…

Les vertueux pacifistes des années trente ont multiplié les sarcasmes et les attaques intellectuelles contre l’idéologie nazie, mais sans aucuns succès… Il a fallu l’intervention de la puissance guerrière énorme des USA pour venir à bout de ce mal intégral qu’était le nazisme, pour soigner efficacement la planète terre du mal intégral de la pollution galopante, il faudra aussi qu’une puissance énorme, réelle, virtuelle ou extra-terrestre,  prenne les choses en main et mette le paquet …. 

Les grands prophètes écolos nous promettent Sodome et Gomorrhe à brève échéance, souhaitons qu’un nouveau Noé nous tire de là le plus rapidement possible, cette fois l’Arche sera peut-être une navette spatiale subsonique à pédales avec un Nicolas aux commandes ?

Pistes de réflexion

Grands principes écologiques

Une eau pure

Gaspillage d’énergie

La société de consommation

Pacifisme et pacifistes

 

Simplicité volontaire

                   

 

 

Commentaires

je souscris pleinement à cette note car si l'on n'invente pas un autre modèle économique vraiment durable et mettant de coté le miroir aux alouettes de la croissance on ne fera pas de vieux os sur cette terre .Sur le sujet je viens de lire un constat cynique et déopilant que je te recommande qui s'intitule L'humanité disparaitra bon débarras de Yves paccalet editions Arthaud

Écrit par : ulysse | 31/07/2007

Les commentaires sont fermés.