Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2007

WAY OF LIFE GUANO !!

medium_nauru_pacifique_cadre.2.jpg
 

Nauru, un paradis perdu ?

Nauru, l’île que la croissance a tué !!

Simulation réelle de l’avenir de l’Occident ?

 Bonheur et  Guano !!

  Nauru, île paradisiaque d’Océanie, 21 km2, climat tropical, des cocotiers, des plages de sable fin, 13.000 habitants, démocratie républicaine , pas d’armée, le rêve pour des millions d’habitants de la planète…. Dans les années 90, le PNB par habitant était officiellement de plus de 20.000 $ par habitant… en France il était d’environ 15000 $…  

 

L’île fut aperçue pour la première fois en 1798, mais ne paraissant pas intéressante, elle ne fut vraiment explorée et occupée par les Allemands qu’en 1886. Des dépôts énormes de guano y furent découverts en 1907, et l’exploitation intensive du gisement commença à la fin de la première guerre mondiale… Des millions de tonnes de phosphate furent extraits et commercialisées par la « BPC » ( British Phosphate Corporation ) pour le compte de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de la Grande Bretagne jusqu’en 1968.

 

L’île devint indépendante en 1968 et l’exploitation du guano fut repris par la « NPC » ( Nauru Phosphate Corporation )… De 1968 à 2002, les exportations ont atteint 43 millions de tonnes pour un montant de 3,5 milliards australiens soit 2,1 milliard d’Euros…Pendant trente ans, selon sa position sociale et son entregent chacun touchait un gros chèque ou un très gros chèque, les 10000 habitants de Nauru vécurent comme des pachas, voitures de luxe, caviar, voyages au bout du monde, villas hyper-équipés, nourritures sophistiquées en conserve ou surgelées importées à 100%, vêtements à la mode… 

 

Aujourd’hui en 2007, la République de Nauru est en faillite…. Les dernières tonnes de guano ont été grattées, l’île est dévastée, les caisses sont vides, l’énorme parc immobilier mondial acheté par le Gouvernement de Nauru a été dilapidé, la dette extérieure est évaluées entre trente et quarante millions de dollars US, le taux de chômage dépasse les 90 %…la misère est générale car l’île n’a aucune ressource vivrière à part un peu de pêche côtière…De plus, les habitants sont presque tous malades de diabète, à cause de l’excès de nourritures industrielles pendant trente ans…

 

Un spécialiste des finances internationales a calculé que si les bénéfices colossaux accumulés pendant trente ans avaient été placés entre 5 et 7 %, Nauru bénéficierait aujourd’hui d’une rente annuelle de 8 milliards de dollars, soit  pour chaque famille une rente de 4 millions de dollars….Il y a un siècle la ruée vers l’or avait rendu fous des millions de pauvres types à la recherche de l’Eldorado, aujourd’hui, dans un ex petit paradis des mers du sud, les gens sont ruinés et malades de la ruée vers la merde !! 

  Mais, NOUS, les Occidentaux, qui sommes si intelligents, si instruits, si diplômés, si riches,  et qui courront à marche forcée vers la fameuse «  CROISSANCE PERPETUELLE », est-ce que nous ne nous préparons pas le même sort que Nauru ? A brève échéance ? 

En savoir plus

Nauru

Nauru en 2002

 Ile  flambeuse

Nauru et la croissance

Gouvernement

Tableau de bord

Ile en perdition

                   

 

               

 

       

 

Commentaires

Très édifiant. J'avais en effet entendu parler de ce laboratoire de la bêtise humaine. La fable de la cigale et la fourmi n'étaient sans doute pas en vente à Nauru.

Écrit par : phiconvers | 24/01/2007

Et pardon pour l'horrible faute de grammaire !

Écrit par : phiconvers | 24/01/2007

Les commentaires sont fermés.