Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2006

Ségolène Père Noël

medium_tout_tout_Pet_de_gau.3.JPG

Quand on a un certain âge ou un âge certain, et que l’on subi des paquets de campagnes électorales et de credos politiques, on ne peut que se taper la tête contre les murs en constatant que ça recommence en cet automne 2006 ….et que la sauce prend !! Pourtant la majorité des Français sait très bien que le changement de Président de la République ne change rien à leur vie de tous les jours, ni même le changement de majorité politique : il faut toujours aller au boulot et se démerder comme on peut avec les moyens du bord …

 

Dans mon petit kaléidoscope personnel, je vois défiler depuis une soixantaine d’années des hommes, des évènements, des slogans, des promesses, tout ça forme un espèce de magma pas très encourageant : Blum, le Font popu, Laval, Pétain, le retour à la terre, Daladier et le triomphe de Munich, les 200 familles, Thorez, le paradis soviétique, Mendès-France, De Gaulle, la Victoire, le Vme plan, Pinay, Doriot, le Nouveau franc, Debré, Grenelle 1, 2, 3, Chaban, Mitterrand , la force tranquille et la fameuse «  génération Mitterrand » , Fabius, Chirac, Juppé, la rigueur, la participation, la cinquième semaine de congés, les 35 Heures…. Et une grande partie des Français continue à pédaler dans la semoule en tirant des langues de vingt centimètres…. Et en novembre 2006, ça recommence et une grande partie de mes concitoyens se refont des illusions sur les promesses électorales, c’est un peu comme les cadeaux Bonux, on a beau expliquer aux acheteurs que ce sont eux qui paient les cadeaux, ça ne fait rien, ils y croient, c’est renversant et bouleversant …

 

 

De deux choses l’une, ou les Français ne deviendront jamais des citoyens républicains adultes et responsables, ou ils sont de plus en plus bêtes… Je pencherai pour la deuxième hypothèse, d’ailleurs si la France n’est plus rien dans le monde ou si peu, c’est que les Français ne sont plus rien, ils ont été portés à bout de bras par le christianisme pendant deux mille ans, mais aujourd’hui, leurs consciences sont vides et ils s’agitent comme des pantins désarticulés…

 

 

A chaque nouvelle élection le «  syndrome du Père Noël » s’empare des français, tout le monde sait que le Père Noël ça n’existe pas, que c’est du bidon,  mais tous les ans le cirque recommence et les Français dépensent des milliards pour perpétuer l’illusion… Alors, allons-y pour Ségolène Père Noël  … la prospérité pour tous en travaillant le moins possible, l’égalité des chances, le bonheur permanent, la participation citoyenne, des crèches, des augmentations, des chiées de profs et de juges en plus, le bonheur perpétuel en somme.

 

 

Nous avons eu en son temps le Général Boulanger, qui acquit une célébrité et une popularité immense par des réformes populaires et populistes importantes et surréalistes :

·        Introduction de la morue à l’ordinaire de la troupe

·        Unification des types de guérites

·        Vélocipédisation de l’armée

·        Autorisation du port de la barbe pour les sous-offs

·        Remplacement de la gamelle par des assiettes

 

 

Et avec ça, on devient le ministre le plus célèbre de France , on crée le « mouvement   boulangiste » et on prétend à la magistrature suprême, soutenu par les nationalistes, les monarchistes, la gauche et l’extrême gauche, il n’en faut pas plus pour créer le mythe de la «  maréchale Ségolène Boulangère » car comme chacun le sait  les boulangères sont les femmes les plus généreuses de France, elle créera le premier gouvernement démagogique français basé sur les soviets populaires et l’anarcho-capitalisme friedmanien.

 

 

En savoir plus

 

 

 

Général Boulanger

La démagogie

Le soviet

Populisme politique

Populisme bonux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.