Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/10/2006

Au Bonheur des Dames

medium_solde_2.JPG
-

En ces temps bénis de mutation et de recherche existentielle, quelques convergences mènent l’occident vers la domination femelle et la quasi extinction du leadership masculin. Comme dans tous les renversements de tendance de pouvoir, personne ne se pose de questions de fond sur les avantages et les inconvénients de cette espèce de «  mana » féminine qui tend à tout accaparer et à tout monopoliser : dans tous les cas, c’est toujours quand les états et les choses sont équilibrés que ça marche le mieux, mais ça, les humains ne savent pas faire : il faut toujours qu’une partie de l’humanité soit plus ou moins en esclavage pour qu’un ordre s’établisse.

 

 

Trois grandes tendances, en particulier en France, vont vite nous mener à la main-mise presque intégrale du pouvoir entre les mains des femmes :

 

 

1/ La soif et l’appétit inextinguible des gentes dames pour le pouvoir dans tous les domaines, non pas que les dames possèdent des capacités supérieures aux hommes, elles les égalent simplement, mais elles sont les seules à désirer fortement le pouvoir, et seuls ceux qui font tout pour accéder au pouvoir peuvent l’obtenir.

 

 

2/ La démission et la veulerie des mâles qui croient encore que tout leur est promis et donné rien qu’en faisant claquer les doigts… et, en plus, ils sont fortement poussés vers l’abîme par les maffias homosexuelles qui se réjouissent de cet état de choses.

 

 

3/ La mode des mœurs africaines, tellement supérieures aux us et coutumes de nos ancêtres :  quand les doudous   feront tout le boulot, les hommes pourront aller se reposer pénardement sous l’arbre à palabres ou plus simplement au café du coin….ils seront en forme pour remplir de plaisirs et de jouissances les nuits des patronnes…

 

 

 

 

Que deviendra la société sous la tutelle des femmes ? Nul ne peut le savoir, les exemples historiques sont peu nombreux, à part la Reine de Saba, Cléopâtre et quelques fortes femmes devenues présidentes au XXme siècle, dans des contextes de grande violence, et les récits relevant plus de la légende que de la réalité des fameuses Amazones…. Tristes perspectives pour les reproducteurs que les Amazones tuaient après l’accouplement, mais les Amazones modernes recoureront certainement aux pipettes à essai de l’insémination artificielle ? Autre perspective : que deviendra la créativité dans un monde féminisé : aucune des grandes inventions qui ont bouleversé et amélioré la vie humaine,  n’a jamais été trouvé par une femme ?

 

 

 

 

En savoir plus

 

·        Au tout début

 

·        Amazones

·        Travail femmes

·        Grandes inventions

·        Cléopâtre

·        Repos du guerrier

·        Bonheur des dames

·        Femmes au travail

·        Au paradis

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Bonsoir,
j'ai envie de laisser un commentaire sous cette note car je m'étais posé cette question du devenir d'une civilisation "sous le pouvoir des femmes"
Rassurez-vous, ce mouvement, né post 68, va prouver ses faiblesses. Les femmes aspirent inconsciemment à devenir mère. Toutes ces femmes de pouvoir ont dû faire un choix que leur descendance, s'il y en a une, ne voudra pas suivre.
Je pense qu'elles se comportent comme les nouveaux riches qui veulent profiter de tout ce qu'apporte l'argent sans se préoccuper des conséquences et sans connaître de limites.

Une civilisation où la femme a une place déterminée est à souhaiter. Dans le passé, la femme, sans rester dans le rôle unique de femme au foyer a sû se faire respecter, notamment dans le milieu maritime que je connais.
Les féministes ont souhaité l'égalité, je dirais que l'homme et la femme se complètent. Je le vois surtout dans la vie en entreprise où la gente féminine se comporte de manière plus rigoureuse et l'homme de manière plus souple et plus apte à lier des relations de commerce. Je préfère personnellement un monde masculin sachant que les femmes sont derrière pour tirer les ficelles...

Écrit par : Marie | 08/10/2006

Il y a une façon trop systématique de culpabiliser l'homme, qui se retrouve responsable de tout le côté obscur de l'Histoire (guerres etc.).
Par contre si ce sont des hommes qui ont pratiquement tout inventé, c'est parce les méchants virils ont étouffé la créativité féminine.
En fait l'homme est coupable dans tous les cas.
Ca me fait penser à la perpétuelle culpabilisation de l'Occident et c'est d'ailleurs aussi injuste et nefaste.

Écrit par : Le Proton Jovial | 11/10/2006

Les commentaires sont fermés.