Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2006

Gouvernement Mondial

medium_pouvoir_mondial_6.jpg
-

Il y a tellement da bordel dans le monde actuellement qu’il faudra bien un jour prochain qu’une entité quelconque se charge de remettre un peu d’ordre ! Par quels moyens, ça, l’avenir le dira ? Il y a d’ailleurs une flopée de concurrents pour s’en charger, tout plus purs et compétents les uns que les autres, il suffit de puiser dans les organisations à la mode, alter mondialistes, islamistes humanitaires, écologistes, mondialistes…, tous « toujours prêts » pour organiser des manifs, des défilés, des brûlages de drapeaux et d’effigies et donner des leçons aux pauvres dirigeants de démocraties libérales…   Le prétendant le plus vraisemblable étant, c’est une gageure, communiste, avec ses deux milliards de petits soldats, le péril jaune en somme !!

 

 

Tant que le quart des habitants de la planète ( y compris les Français ) bouffera les trois-quarts des ressources produites, rien ne pourra fonctionner correctement ….  La plupart des grands penseurs écologistes ( qui profitent quand même de la manne financière occidentale… )  préconisent, pour rétablir un minimum d’équilibre, que les habitants des pays riches ( nous ) adoptent très, très vite la sobriété dans toutes leurs consommations …. et la solidarité avec les pays pauvres … C’est assurément la bonne solution, mais depuis que le monde est monde, les prophètes prêchent dans le désert !!

 

 

Alors, on fera comme d’habitude, on attendra que la pagaille provoque des catastrophes humanitaires effroyables et on applaudira le sauveur, le dictateur universel providentiel, qui promettra monts et merveilles aux rescapés sur les ruines fumantes de l’humanisme, un remake  des «  lendemains qui chantent »…

 

 

Il y a bien le message d’un dénommé Jésus qui pourrait établir un minimum de justice, mais depuis deux mille ans, on se bouche les oreilles, on ne veut pas entendre le Sermon sur la Montagne, on a bien essayé de le copier presque mot pour mot dans la fameuse «  Déclaration des Droits de l’Homme », mais un message qui est   vidé de son contexte spirituel ne représente pratiquement rien, c’est « caduc » comme aurait dit un grand humaniste oriental.

 

 

En savoir plus

 

 

 

·        Un cas désespéré

·        Gouvernement mondial

Les commentaires sont fermés.