Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2006

RICHESSES RENOUVELABLES

medium_ane_22_pensees.3.jpg
 

 

 

Privilèges et œillères

 

La mode médiatique, politique, intellectuelle, écologiste,  est au «  RENOUVELABLE »… le café du Guatemala, la laine angora, le coton camerounais,  les carottes de Sologne, le pétrole vert français, les serviettes hygiéniques à l’ancienne, la vanille de la Réunion, le chocolat colombien, les cacahuètes sénégalaises, les bois précieux….et j’en passe. Mais il y a une  chose primordiale dont on parle peu : la richesse d’un pays est-elle renouvelable ? Est-elle en constante progression comme le prévoit les hyper-cerveaux des économistes distingués ? Ne faudrait-il pas adapter là aussi les théories du renouvelable et se mettre dans la tête que la bonne solution serait de partager équitablement le gâteau ?

   

Je connais un monsieur dans la quarantaine, ingénieur dans une entreprise française High-Tech, fournisseur des grandes entreprises automobiles et aéronautiques. A chaque fois que je rencontre ce monsieur, il me dit que lui et ses collègues sont débordés de travail, qu’ils sont obligés de travailler le soir et quelque fois le samedi : les délais de livraison des projets qu’on leur confie sont de plus en plus courts et tout doit se faire dans l’urgence…Evidemment la compensation de ces efforts est un très haut niveau de revenus et l’équivalent de deux mois de congés par an.

 

Juste pour faire râler un peu ce monsieur, je lui ai dit un jour «  il y a 1000 ingénieurs dans votre entreprise, si vous acceptiez  tous d’abandonner 5 % de vos émoluments, ce qui vous permettrait encore de vire très à l’aise,  mais à condition que l’entreprise embauche 60 ou 70 jeunes ingénieurs, vous seriez drôlement soulagés et un peu plus décontractés…

 

Ho là là là là, qu’avais-je dit là !! J’ai eu droit à un cours complet de droit du travail, d’échelles et de classifications, de points d’ancienneté, à la limite ma proposition relevait de l’absurdité et de la propagande du MEDEF, parce ce qu’en plus, depuis son lavage de cerveau en passant au Lycée, ce monsieur se prétend socialiste …

 

Zombies et Cie

   
-

 

 

Les commentaires sont fermés.