Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/05/2006

Mickey et Compagnie

-

Une société kaléidoscopique


 
 
Il y a quelques années, dans une assemblée générale de copropriété, le président avait proposé le projet de faire peindre, sur les trois pignons d’immeuble les mieux exposés,  des images d’enfants ou d’animaux en demi-teintes. Une vieille dame indignée avait crié du fond de la salle «  mais alors monsieur le président, vous voulez nous déguiser en Mickeys ? »
 

Notre société actuelle ressemble fort à cette image d’indignation : il nous faut des Mickeys en permanence. Il faut en permanence distraire, occuper, berner, intéresser, subjuguer, couillonner le bon peuple…. Une année c’est le génération Mitterrand, une autre année c’est la mini-jupe, puis on passe aux trottoirs pour les handicapés, puis le sida, puis le téléthon, puis la pornographie, puis le football, puis le tsunami, puis la torture, puis les médecines douces, puis les anciens combattants de 1968, puis le VTT, cette bonne année 2006 nous apporte la commémoration de l’esclavage, la réintroduction de l’ours dans les Pyrénées et le sauvetage des Bonobonos….

 

Une société sans transcendance, sous une forme ou une autre, sans espérance, sans valeurs morales, est obligé de se trouver des substituts gadgétisés   provisoires : on vit dans un monde ou tout est faux, dans un monde de clones grimaçants et pervers, encouragés par les guignols des médias, la finance et les petits révolutionnaires, tous ceux à qui le désordre profite

 

                                    Nouvelles de Mickey 

 

 

16:35 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.