Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2006

LE MALAISE FRANCAIS

medium_malaise_francais_2.jpg
-
 

Jacques Julliard dit, dans son essai «  Le malheur français » : « nous sommes les schizophrènes de l’Occident »….

 

Pour désigner un schizophrène, on dit en langage populaire «  il marche à côté de ses pompes ». C’est exactement cela si l’on considère la description de la vie psychique dans les secteurs de l’intelligence, de la pensée, de l’affectivité, du dynamisme vital, de la vie relationnelle, de l’appréhension du réel.

 

On ne peut mieux définir le comportement actuel d’une majorité de Français, qui présentent les signes caractéristiques d’anéantissement des mécanismes de défense et de refoulement de la réalité des choses et du monde tel qu’il est.

 

Il n’est pas besoin d’être un intello de haut niveau ou un psychothérapeute patenté pour voir que les Français perdent les pédales, s’affolent pour un rien, ont complètement oublié le minimum de sagesse que vingt siècles de christianisme lui avait donné, pensent de plus en plus au fric et à l’aspect matériel de la vie, en bref, redeviennent des barbares, malgré les fumeuses théories du citoyen cultivé et humaniste.

 

Cela a du commencé en 1968, quand quelques olibrius issus des classes privilégiées ont semé la pagaille en faisant croire qu’ils représentaient le peuple, alors qu’ils ne voulaient que se débarrasser des disciplines morales bourgeoises, c’était les débuts de la schizophrénie collective qui nous gangrène aujourd’hui. Même au plus haut niveau de la hiérarchie politique avec Giscard l’aristocrate qui se dévergondait en jouant de l’accordéon, puis Mitterrand le bourgeois calotin qui jouait les socialos, puis Chirac le joueur qui joue les tribuns du peuple… Toute notre société marche à cloche pieds :

 

·        Les grands syndicats ouvriers sont dirigés par des fonctionnaires arrivistes

·        Les banques n’assument plus leur rôle essentiel qui est  de financer les énergies créatrices

·        L’Eglise a oublié son rôle principal qui est de transmettre la Parole des Evangiles au peuple

·        L’Education Nationale s’enferre dans ses privilèges et ses concepts du 18 me siècle

·        La psychanalyse est sortie de son rôle purement médical pour manipuler la société

·        La France est dans la misère mais elle est le deuxième pays au monde ( après les USA ) pour le nombre de piscines privées, et 150.000 Français attendent une place dans un port e plaisance ( ce qui représente un investissement considérable )

·        On veut acheter de moins en moins cher, être payé le plus possible et on s’étonne des délocalisations.

·        La mode apparente de l’écologie et la multiplication de engins et des modes de vie super polluants, 4X4, climatiseurs, tourisme de masse, nourritures empaquetées, le luxe inutile…

·        La prétention à la démocratie et la remise en cause permanente des élections démocratiques.

·        Tous les Français sont écologistes, mais 95% d’entre eux s’obstinent à  rouler en voiture particulière, même si ce n’est pas nécessaire.

·        Aucun Français ne veut un aérodrome à côté de chez lui, mais des millions d’entre nous prennent l’avion tous les ans.

 
On peut aligner comme ça des kilomètres d’incongruité, qui paraissent des petits riens, mais qui, ajoutées les unes aux autres font que la France s’enfonce de plus en plus. Et encore une fois dans le domaine de la schizophrénie, les Français critiquent en permanence ceux qu’ils élisent pour les gouverner, alors qu’ils ne sont que l’émanation de ce qu’ils sont eux-mêmes.

 

 

09:25 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Les joies d'une économe de maquereaux finalement...

Écrit par : koan | 27/03/2006

Les commentaires sont fermés.