Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2006

Foutons la paix aux musulmans

-

Comme l’a suggéré Epicure il y a plus de 2000 ans, il faudrait quand même que nous, les « Nordistes », on accepte un peu les coutumes des «  Sudistes » et que nos intellectuels et autres plumitifs arrêtent de se prendre pour des Phénix prétendant donner des leçons au monde entier.

 

Sur un blog dénommé « Al chibani », il est dit que l’islamisme est devenu une grasse source de revenus pour les intellos français, alors que la plupart d’entre eux ne savent absolument rien du monde musulman. Un professeur de littérature française à l’université Yale, Farid Laroussi, dit à peu près la même chose, en termes plus ampoulés, voir : http://oumma.com/article.php3?id_article=1437 .

 

Si les intellectuels musulmans écrivaient  sur les occidentaux en général et les chrétiens en particulier, le dixième de ce qu’écrivent les soit disant lettrés de l’occident, cela serait un tollé médiatique général… Pourtant, en lisant un peu et en consultant les sites islamiques, on constate que leurs auteurs connaissent bien les coutumes occidentales et chrétiennes ?

 

S’il y a dans les pays de culture musulmane, comme dans tous les pays d’ailleurs, que ce soit en Orient ou en Occident, des organisations plus ou moins maffieuses, structurées pour répandre la terreur et le crime organisé, ce n’est pas une raison pour clouer au pilori en permanence l’ensemble des communautés musulmanes.


 

Les mœurs et les coutumes ne peuvent pas changer du jour au lendemain, il faut du temps, et surtout il faut que les choses se passent de l’intérieur des individus, tout ce qui est imposé de l’extérieur ne marche pas, ou alors, si la sauce prend extérieurement, cela amène des malheurs bien plus grands que ceux qui existaient auparavant. Les médias français, en particulier nos médias nationaux, devraient  se souvenir de ce qu’on appelle l’humilité, c’est vrai que c’est une qualité chrétienne, et nos journalistes se targuent orgueilleusement d’être des athées, mais c’est une condition absolument nécessaire pour se permettre de critiquer les mœurs des autres. Nous avons les meilleurs ingénieurs agronomes du monde entier, mais quand on constate les catastrophes et les cataclysmes humains et sociaux provoqués en Afrique par ces fumeux «  experts », en ayant voulu éradiquer les cultures vivrières traditionnelles, on ne peut que prêcher la prudence.

 

Ce dont rêvent la très grande majorité des musulmans français, c’est qu’on leur foute la paix,  qu’on les laisse vivre comme ils l’entendent : il ne s’agit pas comme certains intellos progressistes de baisser son froc et de dire Inch’Allah à tout bout de champ, non, il s’agit de les respecter comme on doit respecter tous les êtres humains, et à ce moment là, eux aussi, nous respecteront.  Et par extension foutre la paix aussi aux musulmans du monde entier, car, à part quelques grands manitous universitaires,  arabisants et orientalistes distingués, qui sont aptes à commenter les mœurs musulmanes, les autres, tous les autres feraient bien de se taire.

 

 

17:05 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.