Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2006

IMPERMANENCE

Sans cesse réfléchir sur l'échec du christianisme et sur sa réussite.
Être émerveillé par la miraculeuse conservation et la continuelle renaissance du souvenir vivant de Jésus, qui, comme braise sous cendre, permet de toujours recommencer, même lorsque tout semble devoir se terminer.
-
Marcel Légaut  " Travail de la foi "

 

 

Les commentaires sont fermés.