Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2005

Antiaméricanisme

 

 

Antiaméricanisme primaire

 

 

 

 

Dans les affaires du monde, le grand malfaisant, c’est l’Amérique : telle est la plus énorme calomnie qui ait été accréditée depuis qu’ont cessé d’exercer ces éminents spécialistes que furent Hitler et Goebbels. Comment en est-on venu à croire cela d’une manière aussi générale s’agissant d’un pays qui, il y a seulement trente ans, était à peu près universellement considéré comme un bienfaiteur de l’humanité ?

 

 

Cette hostilité peut sans doute s’expliquer par l’envie et la rancœur qu’éprouvent les pauvres et les faibles envers les riches et les puissants…. Venons-en maintenant à l’aspect le plus étrange et le plus navrant de l’affaire : des pays libres et démocratiques entrent dans le jeu de la calomnie et collaborent à la campagne de diffamation contre le principal champion de la liberté. A de rares exceptions prés, la presse occidentale en est arrivée là sans le vouloir et sans s’en douter, du seul fait qu’elle rend compte des événements là ou ils se produisent, et puise ses informations là ou elles sont disponibles, c’est à dire à 99% dans les pays libres tels que les Etats-Unis…..

 

 

La disparité des sources d’information, la propension bien ancrée à considérer que les bonnes nouvelles ne sont pas des nouvelles faussent continuellement l’image que la presse donne du monde….C’est à juste titre que j’ai mis en avant le rôle néfaste des médias, mais nous ne devons pas pour autant passer sous silence le comportement tout aussi fâcheux des universitaires et des enseignants. Certes, ceux-ci n’éprouvent plus aujourd’hui autant d’admiration pour l’Union Soviétique que leurs aînés….

 

 

Quelles que soient les erreurs, les fautes et parfois les vilenies qu’on puisse leur reprocher, les Etats-Unis sont voués, par toute leur histoire, à la défense des droits fondamentaux de l’humanité….

 

 

Extrait d’un article de Robert Nielsen, paru dans Sélection du Reader’s Digest de Décembre 1976

 

 

 

16:08 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.