Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/12/2005

Généalogie

medium_genearlergie.3.jpg

 

 

Généalogie et autres hobbys

 
 

Savoir d’ou l’on vient, savoir qui étaient nos ancêtres, ce qu’ils faisaient, ou ils habitaient, découvrir quelquefois de lointains cousins à l’autre bout du monde, c’est tout à fait justifiable et honorable, mais enfin ,quand même, en faire une espèce d’obsession…. Maintenant pour entreprendre des recherches généalogiques, il faut absolument se prendre au sérieux, comme dans la plupart des loisirs modernes, physiques ou intellectuels, il faut être «  sérieux », ce n’est pas de la rigolade de chercher à savoir si l’on a eu un ancêtre archiduc, archiprêtre, argousin ou …guillotiné !!  Passer des journées entières, que dis-je des semaines, des mois, des années, à déchiffrer des archives communales mitées, délavées, ou s’user les yeux à compulser des microfilms des Mormons dans l’espoir de retrouver un aïeul héros de la Guerre de Sécession, il faut vraiment en vouloir !! Peut-être y-a-t-il aussi des intérêts financiers en jeu  dans toutes ces histoires, entre les donneurs de leçons, les fournisseurs de logiciels, les chercheurs professionnels, les dénicheurs d'archives, les écrivains spécialisés…


 

Quelques recherches  localisées, entreprises par un membre de la famille, m’ont appris que mon plus lointain ancêtre connu, Pierre, était « journalier » vers 1670, et que ses fils furent «  charrons », l’un d’eux traversa la Révolution sans encombre, car il mourut à 81 ans en 1825, de quoi, en tirer une belle saga familiale. J’en fus très heureux, car tous ces métiers sont très nobles et fort honorables, et ces gens là ne volaient personne, ils gagnaient leur vie à la sueur de leur front.  

 

18:20 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (4)

Commentaires

Bonjour,

J'ai commencé ma généalogie il y a quelques mois, et enregistré déjà plus de 300 personnes, la plupart sont de Méailles et sont cultivateurs, bergers, laboureurs, ménagers,
J'en suis aux environs de 1750 C'est a peu près là que s'arretent les archives la haut.
Maintenant lorsque je marche sur les chemins ou en foret,je me demande si je met les pieds dans l'empreinte dés leurs et ça me fait quelque chose.
Bonne journée

Écrit par : framboise | 13/12/2005

Vous avez bien de la chance car moi je n'avance pas du tout, je suis hélas bloquée par des dates et des lieux que je ne connais pas dans ma famille eyt je vous envie bien

Écrit par : maminette | 13/12/2005

Bonjour
Je vous invite à découvrir mon blog de généalogie à cette adresse
http://genealogiecharletleclercq.blogspirit.com/
Cordialement Roger

Écrit par : Roger | 23/12/2005

Il est évidemment intéressant de se pencher sur la (sa ) généalogie. Mais je trouve comme vous que cela devient "obssessionnel", on peut se demander pourquoi. Peut-être en apprendrait-on plus sur soi-même en creusant dans nos motivations, au-delà des réponses classiques qui apparaissent? ce qui n'empêche pas de poursuivre ses recherches, bien sûr!

Écrit par : Béatrice | 30/12/2005

Les commentaires sont fermés.